Editors en concert à L'Olympia

Editors

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Après avoir exercé sous les noms de Pride et Snowfield, ils sont remarqués lors d’une fête du journal Fused Magazine qui débouche sur un contrat discographique chez Kitchenware. Mis sous les spotlights comme presque tous les autres groupes de sa génération par ses premières parties de Franz Ferdinand, ses chansons aux échos très « Eighties » sur la rythmique mais avec des guitares concises et tranchantes, ont trouvé un public sans doute plus large qu’il ne l’espérait lui-même, son chanteur et guitariste (et à l’occasion pianiste) Tom Smith ayant d’ailleurs confié, un brin perplexe, que ses ambitions d’étudiant s’arrêtaient bel et bien à celles d’une carrière d’ingénieur du son.

    Avec ses amis Chris Urbanowitz à la guitare, Russel Leetch à la basse et Ed Lay à la batterie et une succession de titres favorablement accueillis dans les charts et par la presse, il a pourtant réalisé jusqu’à présent un parcours fulgurant, The Back Room obtenant la deuxième place des charts grâce à la chanson « Munich ». Sorti en juin 2007, le deuxième album, An End Has A Start, se classe pour sa part premier et permet aux « Editeurs » de se signaler favorablement dans les grands festivals rock, comme celui de Glastonbury, où ils démontrent qu’ils sont aussi un groupe scènique de grande valeur, faisant preuve d’audace, notamment quand il apparaît comme aux Electric Proms 2007 avec un quatuor à cordes sans perdre une once de crédibilité.

    Copyright 2010 Music Story Frédéric Régent

    Médias

    L'Olympia est à vous

    Test