Singrid Campion en concert à L'Olympia à Paris

ven. 13
avr.

20h30

Singrid Campion

Concert

Tarifs : de 30€ à 50€

SINGRID CAMPION & GYP' SING

À propos

Entre « Le Spleen de Paris » et son poème touchant de simplicité « La Fête Foraine », Charles Baudelaire est le poète qui a le mieux décrit l’environnement dans lequel s’est épanouie Singrid Campion.

« Tout n'était que lumière, poussière, cris, joies, tumulte; les uns dépensaient, les autres gagnaient, les uns et les autres également joyeux. »

Et c’est la musique, partie intégrante et très importante de la fête foraine qui a gagné le cœur de Singrid et qui est son moteur et sa joie.

Entourée de ses amis forains, avec un père (aussi) guitariste, elle reçoit une éducation musicale de rêve, entre Jazz manouche et Flamenco. Elle côtoie les meilleurs musiciens, et c’est naturellement qu’elle invente un style hybride, mêlant des genres musicaux qui se sont révélés absolument compatibles entre eux.

En y ajoutant ses propres paroles et mélodies, Singrid Campion chante son amour de Paris, sa ville natale (« Paris défile feat. Lord Kossity »), de son métier  (« Un pour tous, tous forains »), et elle célèbre les artistes qui ont compté pour elle et qu’elle admire en produisant des adaptations originales de leurs chansons.

La disparition de Johnny Hallyday, qui devait être le parrain de la Foire du Trône 2018, l’a beaucoup peinée, ainsi que toute la communauté foraine. Lors de l’inauguration de la Foire du Trône, qui aura lieu le vendredi 30 avril, Singrid Campion interprètera sur scène son EP hommage à Johnny : « Que je t’aime », « Elle m’oublie », et « Retiens la nuit ».

Dotée d’une empreinte vocale indéniable, on reconnaît sa voix dès qu’on l’entend. Elle est claire, avec une technique irréprochable, mais avec une fêlure et un grain qui en disent long.

Les artistes sont des êtres hors du commun, et c’est la raison pour laquelle tout le monde veut les approcher. D’une extraordinaire présence, Singrid Campion illumine la pièce où elle se trouve, et c’est avec fougue qu’elle dit de son métier – et cela vaut aussi pour sa musique:

« La fête foraine n’est pas une industrie, c’est une culture ! »

Médias

L'Olympia est à vous

Test