Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer

WATCHA

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Paris, 1994, deux étudiants ingénieurs du son, Frédéric Duquesne, guitariste, et Butcho Vukovic, chanteur, se rencontrent et décident de former un groupe autour de leurs influences metal. Très vite, le duo recrute un second guitariste, Emmanuel Ferrantini, un bassiste (Jean-Pierre, remplacé l’année suivante par Julien Grunberg, aka Pendule) et un batteur (Elder, remplacé l’année suivante par Jacques Sahuguede, aka Keuj). Watcha (patronyme trouvé par hasard dans un dictionnaire anglais) est né et fait ses premiers concerts à Paris (dont celui de La Locomotive en mars 1995) et en République tchèque lors d’un festival rock.

    Le groupe sort une démo sur le label XIII Bis en 1996, avec le titre « Conformity » en point d’orgue. Repéré ensuite par le label Wet Music, Watcha signe alors pour un premier album, qui sera produit par Phil Chambin en 1998. Ce premier opus ne porte pas de titre mais est souvent appelé Welcome Home par le vivier de fans déjà très actif. Le disque reçoit un bon accueil de la part de la critique metal qui voit en Watcha une sorte de Limp Bizkit à la française.

    Watcha, locomotive du nu metal hexagonal

    Fort de cette réputation, Watcha sort en 2000 son deuxième album, baptisé Veliki Cirkus. Bénéficiant d’un son tout aussi lourd tout en étant très mélodique, le groupe part en tournée dans toute la France et connaît ses premiers triomphes sur scène. La scène néo-metal hexagonale est alors en pleine ébullition (avec Pleymo, AqME ou Enhancer) et Watcha surfe sur la vague en sortant son troisième album en 2003, intitulé Mutant. Les textes, presque toujours dans la langue de Shakespeare, séduisent aussi en Europe, notamment dans les pays de l’Est où le groupe se forge une solide réputation…

    Le 19 septembre 2005 sort Phénix, le quatrième opus du groupe. Ce disque paru chez Sony/BMG – dont la plupart des titres sont, une fois n’est pas coutume, chantés en français - est accueilli de manière mitigée par la presse et par les fans, qui ont du mal à accepter l’évolution du groupe vers un son plus édulcoré, plus « commercial »…

    Le groupe connaît ses premiers soubresauts et se disloque quelque peu puisque le batteur, Keuj, et le bassiste, Pendule, quittent le navire et sont remplacés respectivement par Benjamin Delacroix (aka Benja) et Loïc Colin (qui officiait alors au sein du groupe Scarve).

    Ce nouveau line up se lance dans l’enregistrement du cinquième album de Watcha, Falling by the Wayside, qui paraît le 22 octobre 2007. Ce disque, entièrement chanté en anglais, semble être un revirement pour le groupe, qui revient à un son plus brut, très axé metalcore, ce qui n’échappe pas aux oreilles des fans et de la critique, qui qualifient ce cinquième opus de « bénéfique retour aux sources » pour Watcha… Cependant, Loïc Colin a quitté le groupe durant les sessions d’enregistrement, et a été remplacé par le bassiste du groupe David TMX, Jérôme Dichiara.

    Copyright 2010 Music Story Arnaud de Vaubicourt

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@HollySiz est enfin de retour ! L’occasion de retrouver l’artiste pour un concert débordant d’énergie 💥💫 Billets → https://t.co/u0rstOs9RR ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@liamgallagher présentera son tout premier album solo "As You Were" à L'Olympia 🎸 Billets → https://t.co/KPQymALCNx https://t.co/3LZsLEVHS ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @Weezer played an amazing greatests hits show tonight 19/10 in #Paris at @OLYMPIAHALL : MERCI MERCI MERCI #indie #pop #rock @theorwells http ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Une bien belle soirée à l' @OLYMPIAHALL avec @boulay_isabelle ! 🎶👏🌹🌸👏 https://t.co/1YzdKeBYbk

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test