WARDA

WARDA

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Croisement subtil d'Édith Piaf et d'Oum Kalsoum, cette grande dame de la chanson arabe a commencé sa carrière bercée par les valses musettes et la musique d'Afrique du Nord qui se côtoyaient dans les cafés de Belleville. Elle prend goût à la poésie grâce à l'écrivain algérien Wadi El Safi qui vit à Nanterre. En 1956, elle suit sa famille au Liban, où elle décroche des engagements dans les clubs de Beyrouth. Elle est vite surnommée la Piaf algérienne et sa réputation s'étend dans tous les pays arabes. Proche de la direction du FLN, dont elle a épousé un des membres, elle s'installe à Alger après la proclamation de l'indépendance et devient une des artistes officielles du nouveau régime. La disparition d'Oum Kalsoum lui permet de devenir une diva de la chanson arabe et d'accéder à une reconnaissance internationale. Un divorce tumultueux la contraint à s'éloigner d'Algérie et à s'installer à Paris, près du Trocadéro, dans un appartement immaculé où elle reçoit ses admirateurs avec des attentions de reine.

    ©

    Copyright 2010 Music Story

    L'Olympia est à vous

    Test