Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
Victoria -abril- olympia

VICTORIA ABRIL

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Victorina Mérida Rojas, alias Victoria Abril, naît à Madrid le 4 juillet 1959. Attirée d'abord par la gymnastique, elle découvre la danse et intègre le Conservatoire national de danse de Madrid où elle obtient son diplôme en 1974. Son professeur lui parle alors d'une audition pour jouer un rôle dans un film réalisé par son mari Francisco Lara Polop. Victoria tente sa chance et entre ainsi dans le monde du cinéma.

    Le réalisateur Vicente Aranda la contacte et lui propose de jouer dans Cambio de Sexo (1977) qui marquera le début d'une étroite collaboration. C'est le long métrage de Jose Antonio Salgot, Mater amatissima (1980), qui la présente à Cannes pour la première fois. Elle joue également au théâtre et commence, à cette époque, à prendre des cours de chant. Elle fait ainsi ses premières expériences vocales en tournant avec les danseurs du chorégraphe Don Lurio.

    En 1981, elle rencontre, sur un tournage, Gérard de Battista, avec qui elle quitte l'Espagne pour venir s'installer à Paris en 1982. Victoria Abril partage donc sa carrière cinématographique entre la France et l'Espagne. Elle enchaine les tournages et, sous la direction de Vicente Aranda, obtient un Ours d'argent au festival de Berlin pour sa prestation dans Amantes (1993).

    Après Attache-moi ! (1990), Victoria Abril devient l'une des égéries mythiques de Pedro Almodovar grâce au film Tallons aiguilles (1992) qui la consacre internationalement, suivit de Kika (1993).

    Après Casque bleu (1994) de Gérard Jugnot, elle obtient un succès populaire grâce au film Gazon maudit (1995) de Josiane Balasko. Libertarias (1995) de Vicente Aranda, Entres les jambes (1999) de Manuel Gomez Pereira ou Le Septième jour (2005) de Carlos Saura la présente sous des rôles très différents.

    Lors du tournage de Mon père, ma mère, mes frères et mes sœurs... (1999), Victoria Abril écrit la chanson « Luna Negra » que la réalisatrice Charlotte de Turkheim choisit comme générique du film. Cette envie de chanter va alors sérieusement germer dans sa tête.

    Nostalgique de ce qu'elle écoutait en Espagne dans les années 1970, elle souhaite rendre hommage à des musiciens comme Chico Buarque, Baden Powell ou Vinicius de Moraes en réalisant un disque. Elle retient alors douze thèmes qu'elle réarrange en compagnie de Javier Limon pour un album intitulé Putcheros de Brasil (2005). Certifié deux fois Disque d'or, Victoria le promeut lors d'une tournée qui obtient un grand succès.

    Pour son second album intitulé Olala !!! (2007), Victoria Abril rend hommage à la chanson française avec un répertoire allant de Piaf, Nougaro, Ferré, Barbara, à Gainsbourg. Mais, avec ses musiciens gitans, elle réalise des arrangements qui teintent les « Jolie Môme », « La Vie en rose » ou « La Javanaise » de couleurs flamenco et ensoleillées.

    Copyright 2010 Music Story Sophie Lespiaux

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@HollySiz est enfin de retour ! L’occasion de retrouver l’artiste pour un concert débordant d’énergie 💥💫 Billets → https://t.co/u0rstOs9RR ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@liamgallagher présentera son tout premier album solo "As You Were" à L'Olympia 🎸 Billets → https://t.co/KPQymALCNx https://t.co/3LZsLEVHS ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @Weezer played an amazing greatests hits show tonight 19/10 in #Paris at @OLYMPIAHALL : MERCI MERCI MERCI #indie #pop #rock @theorwells http ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Une bien belle soirée à l' @OLYMPIAHALL avec @boulay_isabelle ! 🎶👏🌹🌸👏 https://t.co/1YzdKeBYbk

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test