Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
UTE LEMPER

UTE LEMPER

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Née un 4 juillet à Münster. La date de naissance d’Ute Lemper résume quasiment à elle toute seule la carrière de l’artiste : une femme allemande née le jour de la Fête Nationale américaine. Une femme à la fois très marquée par l’histoire de son pays et largement influencée par les « musicals » de Broadway.

    Après des études à l’Académie de danse de Cologne et à l’Ecole d’art dramatique Max Reinhardt à Vienne, Ute Lemper débute sa carrière de comédienne à Stuttgart dans des pièces de Fassbinder et de Tchekov. Très vite, grâce à ses talents d’actrice, de chanteuse et de danseuse, elle intègre les troupes des grandes comédies musicales. Ainsi, en 1983, à l’âge de 20 ans, elle participe à la création de la version allemande de Cats d’Andrew Lloyd Weber à Vienne (disponible chez Polydor). Du même Weber, elle enregistre en allemand Starlight Express en 1988 (CBS).

    La France la découvre pour la première fois grâce à Jérôme Savary qui met en scène Cabaret de John Kander et Fred Ebb. Elle y interprète Sally Bowles (rôle immortalisé au cinéma en 1972 par Liza Minnelli dans le film éponyme de Bob Fosse), jeune chanteuse américaine qui se produit au Kit Kat Club de Berlin au début des années 30. Son interprétation lui vaut le Molière de la Révélation théâtrale féminine, en 1987. Dix ans plus tard, elle est Velma Kelly dans la version londonienne de Chicago de Fred Ebb et Bob Fosse, avec Ruthie Henshall dans le rôle de Roxie Hart. En parallèle de la scène, Ute Lemper entame également une carrière au cinéma. On la retrouve notamment en 1991 dans Prospero’s Book de Peter Greenaway (elle participe également à la bande originale du film signée Michael Nyman), ou encore Prêt-à-porter de Robert Altman en 1994. Ute Lemper est également danseuse. En 1991, le chorégraphe Maurice Béjart invente pour elle le ballet La Mort subite qu’elle crée au Palais des Congrès de Paris avec le Béjart Ballet de Lausanne. Enfin elle expose ses peintures au Consulat allemand de New York, au Goethe Institut de Washington ou encore au Théâtre de la Ville à Paris.

    Au cœur de la recherche artistique d’Ute Lemper se trouve une exploration minutieuse de l’histoire récente de l’Allemagne, histoire à la fois sombre et lumineuse. Parce qu’elle est le symbole d’une Allemagne libre où la création et la richesse culturelle sont à leur paroxysme, la République de Weimar, régime politique qui a régi le pays de 1919 à 1933, attire particulièrement ses recherches. Le compositeur Kurt Weill est l’un des emblèmes d'une musique qualifiée de « dégénérée » par les Nazis. Il a écrit, notamment avec Bertold Brecht, de nombreux opéras, chansons, symphonies et cantates : Les Sept Péchés capitaux, L’Opéra de quat’sous, (Ute Lemper enregistre chez Decca ces 2 œuvres en 1990 avec le Berlin Sinfonetta) September Song etc. Ute Lemper ne cesse, depuis le début de sa carrière, de revisiter son œuvre à travers des enregistrements et des spectacles : Ute Lemper sings Kurt Weill (2 volumes), Mahagonny Songspiel, Berlin Cabaret songs (il existe deux versions du disque, en anglais et en allemand), etc. Elle collabore avec la chorégraphe Pina Baush pour la Weil Revue accompagnée parle Pina Bausch Tanztheater. Héritière de l’expressionnisme allemand, elle est parfois considérée comme une nouvelle Marlene Diectrich.

    Ute Lemper explore aussi d’autres répertoires et le monde est son terrain de jeux. Ainsi, elle interprète des standards de Jacques Brel, Edith Piaf, Marlène Dietrich, Serge Gainsbourg, Jacques Prévert, Joseph Kosma : Illusions (sorti en 1992) et City of Strangers (1995) tous les deux sous la direction artistique de Bruno Fontaine. Elle participe à la représentation publique de The Wall le 21 juillet 1990, à Berlin, avec Roger Waters. Avec Michael Nyman, elle interprète des textes de Rimbaud, Shakespeare et Paul Celan (poète roumain) dans leur Songbook (CD sorti en 1992).

    Cependant, Ute Lemper n’est pas uniquement tournée vers le passé. Art Mengo lui écrit Espace indécent en 1993 (leur duo Parler d’amour, couronné de succès en France, est interprété sur la version anglaise de l’album avec Lyle Lovett). En octobre 1994, elle est sur la scène du Bataclan pour défendre son album. C’est le compositeur Philippe Delettrez qui participe à la création de l’album Nuits étranges en 1997, avec des textes d’Ute Lemper. Variété française de bonne facture, ces deux albums ont reçu un bon accueil lors de leurs sorties, sans cependant enthousiasmer les foules.

    En 1998, elle sort un best of sous le titre All that jazz qui regroupe des titres de comédies musicales et des chansons de Weill, Dietrich et Piaf. Enfin, l’album Punishing Kiss (en 2000) est probablement un point d’orgue dans sa carrière. Avec Neil Hannon et Joby Talbot du groupe The Divine Comedy, Ute Lemper s’oriente vers un style plus « pop ». Evidemment, Kurt Weil est présent, mais surtout, on découvre une Ute Lemper interprétant pour la première fois Tom Waits, Elvis Costello ou encore Nick Cave, song-writers de tout premier ordre.

    En juin 2003, elle crée Nomade au théâtre du Châtelet. Conçu et mis en scène par le canadien Robert Carsen, ce spectacle musical, dramatique et chorégraphique réunit 26 chansons en 11 langues autour du thème du voyage et de l’errance. Accompagnée de 9 musiciens et de 4 danseurs, Ute chante des œuvres d’Astor Piazolla, Jacques Brel, Bessie Smith, Kurt Weill, Tom Waits, etc. Ce show sera repris en Allemagne et en Italie la même année.

    Aujourd’hui, Ute Lemper, mère de 3 enfants, vit à New York. Elle se produit régulièrement sur les plus grandes scènes à travers le monde : la Scala de Milan, le Théâtre de la Ville, les Bouffes du Nord à Paris, l’Opéra de Sydney, le Barbican à Londres, le Lincoln Center à New York, etc.Elle commence une tournée internationale de 5 mois en janvier 2007 et passe à Paris à la salle Pleyel avec un récital de chansons françaises et allemandes ainsi que des extraits de comédies musicales.

    Copyright 2010 Music Story Emeline Blanquart

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test