superbus concert olympia

SUPERBUS

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    "RETROUVAILLES"
    Superbus a fini par le faire… Jenn rêvait depuis toujours, petite fille déjà, du ciel rose de Sunset. Mais à L.A. elle n'est pas allée All Alone : elle y a emmené son groupe, "mes garçons" comme elle dit, qui en rêvaient comme elle. Elle les aime et les mène depuis douze ans, ils sont ses grands frères qui ne se laissent pas faire et la disputent, mais c'est elle, the leader of the gang ! Retrouvailles après deux ans de pause : Superbus, c'est un couple à 5, soit 5 fois plus de surprises, de bonheurs… et le reste. Avec le guitariste Patrice Focone, complice de toujours, tout comme Michel Giovannetti (guitare rythmique), François Even (basse) et Greg Jacks (batterie). Pour le bien de tous, il fallait marquer le pas après la tournée du best of "Happy Bus Day", question de prendre l'air, renifler celui du temps, voyager, réfléchir, expérimenter, avancer.
    "D’OR ET DE PLATINE"
    Sans conteste, les dix premières années de l'aventure (2000-2010) ont ressemblé à un feu d'artifice : quatre albums couverts d'or et de platine, des centaines de concerts, un DVD live, des récompenses (MTV Europe Music Awards en 2006, Album Pop-rock pour "Wow" aux Victoires de la Musique en 2007, etc.) et surtout une ribambelle de tubes, de Tchi-Cum-Bah à Lova Lova en passant par Superstar, Sunshine, Radio Song, Pop'n'Gum, Little Hily, Butterfly, Lola, Apprends-moi et autres Addictions. Soit autant de titres signés, paroles et musique, par Jennifer Ayache, (avec François pour Tchi-Cum-Bah,
    avec Patrice pour Superstar, Sunshine et Lova Lova). Jenn qui avait 18 ans à la sortie du premier album, "Aéromusical", et qui adore l'idée que son public a grandi, mûri avec elle ; la fraîcheur teenage des débuts transmutée en pure énergie rock, sans rien perdre de l'humour mutin et lolitesque qui avaient suscité, en 2002, un flash de pure séduction.
    Pour le cinquième album, "Sunset", enregistré entre Paris et Los Angeles, en toute spontanéité, comme s'il s'agissait de leur 1er album, Superbus a choisi 14 nouvelles chansons, parmi les dizaines de maquettes préparées maison par Jennifer. Trois sont coécrites par Patrice (À la chaîne, Mrs. Better et L'été n'est pas loin). Onze titres figurent sur l'album, deux inédits s’ajouteront dans une édition deluxe ainsi qu'une reprise, comme Superbus l'a toujours fait (cette fois Video Killed The Radio Star des Buggles !).
    "GARBAGE, BANGLES, BUGGLES… BON JOVI ! "
    À L.A. le producteur Billy Bush (ingé son permanent du groupe Garbage et mari de sa chanteuse Shirley Manson) les a secondés, aidés à évoluer, à faire des pas de géant. Non pas pour les compos – pour ça Jenn et le gang n'ont besoin de personne – mais pour le son, littéralement énorme. Billy a mis en valeur toutes les idées du groupe, toutes les envies de son leader : outre les éclectiques clins d'oeil érudit-rock dont Superbus nous régale depuis ses débuts, ce sont des guitares grunge par-ci, un piano bastringue par-là, des nappes de claviers 80's, une six-cordes surf, des harmonies à la Bangles, un vocoder vintage et même – damned ! – un solo pétaradant, ambiance film d'horreur, par Richie Sambora – oui, le gars de Bon Jovi, qui travaillait dans le studio voisin, sur Sunset…
    Résultat ? Un album blindé de pépites pop-rock, prodigieusement varié, aux textes mûris, pudiques et sensibles, où Jenn évoque à mots cryptés et pudiques ses affaires de coeur (Smith & Wesson, L'Annonce, Calling You : cette fille est fière et indépendante, mais terriblement romantique, et rêve en rougissant de son prince charmant), ses humeurs (heureuse de son aventure californienne dans All Alone, contente de sa petite auto dans Mini), ses ambitions (Mrs. Better : elle est la perfectionniste qui place la musique au centre absolu de sa vie). Tout en nous délivrant un constat souchonnien sur les réseaux sociaux (À la chaîne), un hommage à la new wave 1980 (Duo, un… duo avec le charismatique chanteur-modèle androgyne Marco Kamaras) et un slow façon câlins, coquillages et crustacés (L'été n'est pas loin).
    Jenn et Superbus ont fini par le faire… Leur album californien, et pourtant tellement français, cocktail parfait à Hollywood-sur-Seine. "Sunset" : ciel rose sur le rock d'ici, le rêve d'une petite fille devenue bombe rock qui va exploser la rentrée 2012, par une tournée des clubs – pas question de perdre le contact privilégié avec les fans ! – et bien au-delà, jusque loin, loin en 2013…
    Gilles Verlant

    Médias

    #LiveOlympia

    • Filtrez par
    • Suivez-nous sur

    L'Olympia est à vous

    Test