stray cats concert olympia

STRAY CATS

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    En 1980, le punk est essoufflé, les épingles à nourrice sont usées, il est temps pour les rockers et les teddy boys de prendre leur revanche. Un groupe venu des Etats Unis va réconcilier les ennemis jurés, punks et rockers craquent pour l'énergie, la fraicheur et l'authenticité de « Runaway Boys ».

    Matous

    The Stray Cats viennent de Long Island, où ils existent depuis 1979, porter la bonne parole du néo-rockabilly en Europe. La formule est limpide et efficace, des titres dépouillés, une composition simpliste, trois bons instrumentistes, et ce qui va faire la différence, un vrai look de chats de gouttière. The Stray Cats sont suffisamment proches des origines pour satisfaire les teddy boys, suffisamment actuels pour séduire les punks.

    Matois

    Devenus très vite les nouvelles coqueluches de la scène rock, grâce à une présence scénique époustouflante. The Stray Cats tombent vite dans les travers de la célébrité, collaborations tous azimuths, mariage avec des célébrités (Slim Jim Phantom avec Britt Ekland), séparation en 1984, réunion en 1986.

    Minous

    Depuis l'excellent guitariste qu'est Brian Setzer, mène une carrière solo ou accompagné de The Brian Setzer Orchestra, le groupe se réunit périodiquement pour des tournées. L'étroitesse de leur créneau revivaliste, une capacité de composition somme toute moyenne, ont fait de ces garçons doués un groupe abonné à la seconde division, bien loin de l'engouement suscité à leurs débuts.

    Copyright 2010 Music Story François Alvarez

    L'Olympia est à vous

    Test