Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
snow patrol concert olympia paris

SNOW PATROL

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Des histoires d’ours et de neige

    Né le 15 juin 1976 à Bangor (Irlande du Nord), Gary Lightbody tombe très vite dans le bain de la musique. Fan de U2, il joue de plusieurs instruments et compose dès l’adolescence ses propres chansons. Lors de sa première année d’études à l’université écossaise de Dundee, il rencontre Mark McClelland. Né le 30 mars 1976 à Belfast, ce dernier est plutôt porté sur la basse. Nous sommes en 1994 : les deux musiciens deviennent amis et décident de fonder un groupe qu’ils appellent Polarbears. Cependant, un groupe américain du même patronyme ne l’entend pas de cette oreille. En 1997, Polarsbears devient alors Snow Patrol.

    Les prémices du succès

    En 1997, Lightbody et McCelland enregistrent un maxi, Starfighter Pilot (Electric Honey) avec Rochard Colburn, le batteur de Belle and Sebastian. Après avoir recruté le batteur Jonny Quinn, ils enregistrent un premier album. Songs for Polarbears, (1997) sort chez Jeepster Records, le label de Belle and Sebastian. L’accueil est encourageant au Royaume-Uni, celui-ci étant charmé par le rock pensif aux accents grunge et électros de Snow Patrol. Mais le succès est très discret. À la fin de leurs études, en 2000, les membres du groupe déménagent à Glasgow, la plus grande ville d’Ecosse, capitale bien plus bouillonnante qu’Edimbourg. Bien déterminés à percer dans le monde de la musique, ils écrivent et enregistrent When It’s All Over We Still Have to Clear Up, qui paraît en 2001. Malgré un bon accueil critique, les ventes ne suivent toujours pas. Jeepster Records les congédie.



    La révélation


    Le groupe ne se laisse pas abattre et recrute le guitariste Nathan Connolly. Ils demandent aussi l’aide de Iain Archer, compositeur et multi-instrumentiste, et également originaire de Bangor. Il se joint à eux pour l’écriture de nouveaux morceaux. Quelques mois plus tard, Snow Patrol est signé chez Fiction, une filiale de Polydor, et part à Londres s’atteler à son troisième album, sous la houlette du producteur Garret « Jacknife » Lee. Celui-ci, qui sera plus tard à l’origine de réussites de Bloc Party, oriente le groupe vers des sons plus pop et plus accessibles. Précédé d’un single à succès, la ballade « Run », Final Straw fait de ses auteurs des stars au Royaume-Uni, qui voit en eux les nouveaux Coldplay. L’album connaît aussi une belle carrière aux Etats-Unis. Et Iain Archer peut se lancer dans une carrière solo après avoir reçu un Ivor Novello Award pour sa participation à l’écriture de Final Straw.



    L’un part, l’autre reste


    Le succès ne réussit cependant pas à l’équilibre du groupe. En 2005, Mark McClelland quitte Snow Patrol : officiellement pour divergences d’opinion, officieusement pour mésentente due à la personnalité caractérielle de Lightbody. Peu de temps après, le bassiste Paul Wilson et le claviste Tom Simpson rejoignent le groupe, qui sera désormais concentré autour de la personnalité charismatique de Lightbody. Snow Patrol vit alors une période euphorique, enchaînant les concerts, seuls sur scène ou en première partie de leurs idoles (et principales influences) U2. Ils participent également à l’édition 2005 du prestigieux festival Live 8 de Londres. De son côté, McClelland se console en fondant le groupe de rock Little Doses.

    La consécration

    Loin de se perdre dans les paillettes, le groupe retourne en Irlande, dans le studio de Grouse Lodge, pour enregistrer un nouveau disque. Eyes Open sort en 2006. Il est non seulement très bien accueilli au Royaume-Uni, mais aussi aux Etats-Unis où il est certifié disque d’or. La ballade « Chasing Cars » est un hit : utilisé dans des séries dont le célèbre Grey’s Anatomy, il se classe dans le Top Five du Billboard américain. Eyes Open se vend à plus de quatre millions d’exemplaires dans le monde. L’année suivante, Snow Patrol écrit « Signal Fire » pour la bande originale du blockbuster Spiderman 3, réalisé par Sam Raimi. Et participe à un autre festival londonien à but caritatif : le Earth Live.



    Un brillant avenir


    Une fois encore, Snow Patrol ne souhaite pas s’endormir sur ses lauriers. Il repart enregistrer ses nouvelles chansons entre leur Grouse Lodge fétiche et les mythiques studios Hansa de Berlin. Garret « Jacknife » Lee est toujours aux commandes, bien décidé à ce que ses poulains demeurent des stars internationales. Le cinquième album du groupe, A Hundred Million Sun, sort en octobre 2008 au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, et en janvier en Europe. À l’image de son prédécesseur, il séduit par ses mélodies pop et l’émotion du chant de Lightbody.

    Copyright 2010 Music Story Sophie Rosemont

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test