Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
sébastien tellier - en concert à l'olympia

SEBASTIEN TELLIER

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    L’homme qui a vu la lumière bleue n’est plus celui que vous avez connu.
    Souvenez-vous…
    Arrivé sur terre au mitan des années 70, Sébastien Tellier se manifeste pour la première fois à ses frères humains en 2001 avec L’Incroyable Vérité, odyssée intimiste et universelle à rebours des canons musicaux de l’époque (le Floyd plutôt que la house filtrée, la guitare sèche plutôt que les samplers). 2004 sonne l’heure de l’appel, celui de Politics. L’album est une invitation à parcourir le globe sur les ailes d’un géant : La Ritournelle s’impose alors comme le grand classique de son époque. Après des Sessions de rattrapage en 2004 où il revisite son répertoire accompagné d’un seul piano, Sébastien Tellier se jette dans les bras d’un robot (Guy-Manuel de Homen-Christo, moitié de Daft Punk) en 2007 pour donner naissance à Sexuality, album de la consécration où Tellier, réincarné en lover digital, chauffe à blanc ses fidèles qui se multiplient dès lors comme des petits pains.

    Voilà pour l’ancien testament. L’histoire avant la révélation : celle d’une vision, celle d’un monde bleu, celle du futur de l’humanité.
    Aux abords d’une rivière ensoleillée, Sébastien Tellier, en toge immaculée, caresse la crinière d’une jument qui butine l’herbe fraîche. Alanguies sur la berge, quelques naïades couvent la scène d’un regard attendri. Pour ces sirènes des temps modernes, Sébastien conte la genèse de son illumination : « J’ai eu cette transe, ces visions bleues, ces vérités qui surgissent quand tu prends des trucs très forts. J’ai plané haut dans le bleu. Ces vérités, je les ai utilisé pour faire un disque. Je vous propose de l’écouter…». Surgis des airs, les premières notes de My God Is Blue envahissent alors l’espace telles des prières exaucées… À leur créateur de nous guider à travers les cieux :
    Pepito Bleu : « C’est la représentation de ma renaissance : né dans les étoiles, j’arrive sur terre décoré de Pepitos bleus tel un nouveau gourou. C’est mon entrée dans le rêve, celui de l’Alliance Bleue, la communauté spirituelle que j’ai crée où l’on croit aux rêves comme valeurs supérieures. »
    The Colour of Your Mind : « L’Alliance Bleue propose de transformer l’effort en plaisir, tout ce qui est lourd peut devenir léger, les paroles « the tanks fly so so so high… » sont pour moi une bonne définition de l’éveil : il faut se dégager des pesanteurs du quotidien pour aller vers quelque chose d’hyper aérien. »
    Sedulous : « C’est la mère protectrice de l’album. Il faut voir cette chanson comme un cours magistral où je jouerai le rôle d’un professeur enseignant à des enfants comment combattre leurs démons. « Sedulous latinos » ce sont les soldats amis qui nous aident dans cette lutte. »
    Cochon Ville : « Sur le domaine que je vais construire avec l’Alliance Bleue, il y aura une zone où la part animale de l’homme s’exprimera: à Cochon Ville on pourra conduire vite, casser des trucs, voler des machins et toutes les sexualités seront permises. Il ne faut pas tuer le vice, il faut s’en servir »
    Magical Hurricane : « Une jungle tranquille dans laquelle une tornade arrive. J’imaginais en la composant relever des gens qui tombaient dans les pommes comme l’on passe des images à l’envers… »
    Russian Attractions : « Je me pose ici la question de savoir comment être sérieusement fun, profiter d’un espace de jeu pour réfléchir. Je propose de construire un manège magique, le Lady Action Blue, qui soit un espace de réflexion pour adulte. C’est ce que j’ai ressenti en Russie. Las bas l’amusement, c’est du sérieux : à l’apéro, on boit trois bouteilles de vodka et après on fait une course de quad ! »

    Mayday : « C’est une prière adressée au Dieu bleu pour qu’il protège ceux que j’aime. Une prière pour que nous soyons tous épargnés du malheur, de la douleur et de la tristesse. C’est la seule incantation de l’album.»
    Des étoiles dans les yeux, Sébastien fixe alors un point vers l’infini: « pour accomplir mon rêve, j’ai fait appel à Mr Flash, producteur de l’écurie Ed Banger. En découvrant sa musique, j’ai été submergé par l’ampleur du son. Il y avait l’Himalaya, des étangs, la jungle, des déserts… En alliant ses productions à mes compositions, j’avais enfin mes toboggans, mes raz-de-marées et mes envolées dans l’espace. C’était le disque que je voulais faire… » Il reprend le fil de ses pensées :
    Draw Your World : « Au sein de l’Alliance bleue, il y a une obligation à être imaginatif. Tous les tests de personnalité pour choisir les fidèles devront révéler un imaginaire créatif, la capacité à croire en quelque chose, à plonger au coeur de leurs fantasmes. « Dessine ton monde » est le premier conseil que je leur donnerai… »
    My Poseidon : « Le seul morceau composé avec Guy Man. Son thème en est l’acceptation de la laideur. J’ai imaginé le Dieu Poseidon, symbole de la force et de la beauté masculine, entouré de sirènes dorées qui essaient de le séduire malgré leur laideur. »
    Against The Law : « c’est celle dont je suis le plus fière, une chanson évolutive qui ne se répète jamais, je me libère complètement pour m’envoler dans le vrai feeling : pas celui des rock stars mais celui des coiffeurs pour dame. Son message est : pour créer quelque chose de nouveau, il ne faut pas créer en opposition à ce qui existe mais quelque chose qui va plus loin. C’est la clef de ma nouvelle pensée : Yes against the law ! »
    My God Is Blue : « le grand banquet final, je prend ici l’inverse de la pensée de Miles Davis « ce qui compte dans la musique ce sont les silences » : à l’Alliance Bleue tous les vides seront remplis. »
    Yes It’s Possible : « C’est mon ascension dans l’espace après mon passage sur terre. Ma mission a été accomplie : je peux retouver les miens, rentrer à la maison…là haut parmi les astres. »
    Le soleil disparaît à l’horizon au moment précis où les dernières notes de My God is Blue se perdent dans l’immensité de la voûte céleste. Demain, à l’aube d’un nouveau monde, le soleil sera bleu.

    Ses passages à l’olympia

    Médias

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test