ry cooder en concert à l'Olympia paris

RY COODER & NICK LOWE

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Nick Lowe, l'une des figures les plus éminentes de la new wave britannique, est né le 24 mars 1949 à Walton-on-Thames.

    Adolescent, il joue comme bassiste dans plusieurs groupes et forme un groupe de pop, Kippington Lodge, en 1965, avec le guitariste Brinsley Schwarz, avec qui il forme le groupe du même nom à la fin des années 1960. Avant de se dissoudre en 1975, cette formation lance les bases du pub rock, et ce faisant, initie le mouvement punk.

    En 1975, en marge de sa carrière de musicien, il se lance dans la production de groupes de pub rock comme Dr. Feelgood, puis, en 1976, crée un des premiers labels indépendants à succès, Stiff Records, pépinière à talents pour le mouvement punk naissant, tout en étant reconnu comme un excellent songwriter.Il produit ainsi le premier album du groupe punk The Damned, Damned Damned Damned (1977), ceux d'Elvis Costello entre My Aim is True (1977) et True (1981), et le premier single « Stop Your Sobibng » pour The Pretenders.

    Il enregistre parallèlement ses propres disques de pop rock comico-énergiques avec l'aide de son alter ego Dave Edmunds : Jesus of Cool (1978) qui compte les hits « (I Love the Sound of) Breaking Glass » et « So It Goes » puis Labour Of Lust, (1978) avec le classique « Cruel to Be Kind ».

    Rockpile, son groupe formé avec Dave Edmunds, est alors considéré comme la meilleure formation rock de la scène britannique, mais le succès commercial ne suit pas. Leur album Seconds of Pleasure (1980), qui sort juste avant la dissolution du groupe, en est le magnifique testament.

    Son mariage raté avec la belle fille de Johnny Cash, Carlene Carter, pour laquelle il produira les albums Musical Shapes (1981) et Blue Nun (1981), ajouté à l'absorption conséquente de spiritueux en tous genres verront la qualité de ses enregistrements sombrer au tournant des années 1980.

    Et c'est à nouveau par son travail de producteur que Lowe évite de disparaître des mémoires : John Hiatt, The Fabulous Thunderbirds, Paul Carrack et le toujours fidèle Elvis Costello - Blood & Chocolate (1986) - continuent à lui faire confiance.

    En 1990, alors qu'il vient de publier son album le plus satisfaisant depuis des lustres Party of One (1990, produit par Dave Edmunds), il participe au peu convaincant groupe Little Village en compagnie de Ry Cooder, John Hiatt et Jim Keltner. De nombreux conflits internes font que le groupe se sépare très vite après la sortie de l'unique album, Little Village (1992).

    En 1992, la reprise de son titre « (What's So Funy 'Bout) Peace, Love and Understanding » sur la bande originale du film Bodyguard (par Curtis Stigers) lui assure une fortune considérable.

    Nick Lowe retourne ensuite régulièrement à ses propres enregistrements avec Impossible Bird (1994), dans un style country et plus qu'honorable, puis Dig My Mood (1998), The Convincer (2001), le live Untouched Takeaway (2004) et enfin le réussi At My Age (2007).

    Copyright 2010 Music Story

    L'Olympia est à vous

    Test