richard bona en concert à l'olympia paris

RICHARD RICHARD BONA

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Né le 28 octobre 1967 à Minta, dans l’est du Cameroun, Richard Bona s’initie dès l’âge de cinq ans au balafon au sein d’une famille de musiciens.

    Après avoir fait danser dans les cabarets de Douala, et suivi les cours du conservatoire de Versailles, puis croisé la route du violoniste Didier Lockwood, et…s’être fait expulser de France, il s’installe à New York en 1995.

    C’est là qu’il rencontre le claviériste de Weather Report Joe Zawinul, qui lui met le pied à l’étrier de la scène internationale, et…lui présente Herbie Hancock, Chick Corea, ou Harry Connick Jr.

    Au mois d’août 1999 paraît le premier album de Richard Bona : Scenes From My Life accueille entre autres le saxophoniste ténor Michael Brecker, et le pianiste Jean-Michel Pilc. Reverence (septembre 2001) est pour ce qui le concerne illuminé par la participation de la guitare véloce de Pat Metheny.

    Dans Munia : The Tale (septembre 2003), Bona duettise avec Salif Keita.

    En 2005, il édite un projet tripartite, et une nouvelle osmose entre jazz et world music : Toto Bona Lokua réunit le Martiniquais Gerald Toto, le Congolais Lokua Kanza, et Bona. Richard Bona élargit encore davantage ses horizons musicaux en accueillant pour Tiki (août 2006) le Brésilien Djavan, ou l’Indienne Susheela Raman.

    L’album Bona Makes You Sweat (mars 2008), florilège en public de ses précédents enregistrements, inclut également une version du « I Wish » de Stevie Wonder.

    Copyright 2010 Music Story Christian Larrède

    L'Olympia est à vous

    Test