OLIVIA RUIZ

OLIVIA RUIZ

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Olivia Blanc naît le 1er janvier 1980 à Carcassonne (Aude). Son père, Didier Blanc, est alors musicien dans un orchestre de variétés. Il donne très tôt à sa fille l'opportunité de chanter dans une chorale locale. Quelques années après, l'adolescente officie dans un groupe de rock nommé Five, avant de s'investir dans le duo Les Amants, créé avec un compositeur, accordéoniste et guitariste. Le duo reprend des standards de la chanson réaliste et crée ses propres compositions. Pour se donner du courage, la chanteuse en herbe cherche à rencontrer une autre interprète du sud-ouest, Juliette, après un concert aux Francofolies. Sans obtenir une chanson exclusive comme elle l'espérait, la jeune Olivia repart avec quelques précieux conseils.

    La vie de château

    En 2001, la future Olivia Ruiz arrive un peu par hasard au concours de la Star Academy (TF1) dont c'est la première édition, et parvient au stade de la demi-finale où elle est éliminée. Son style et les interprétations choisies tranchent déjà avec les autres candidats puisqu'elle fait découvrir son univers musical bien différent, orienté vers Les Têtes Raides, Les Wampas et Les Rita Mitsouko. Mais le public lui préfère Jenifer. Olivia Ruiz n'a pas tout perdu pour autant car une maison de disques l'attend à sa sortie du « Château », dans le but de lui proposer un contrat d'enregistrement qui débouche sur son premier single, « Paris », paru en 2002. Un titre signé par l'auteur-compositeur et interprète Chet, significatif de son univers onirique entre chanson réaliste et rock, porté par la voix éraillée de la chanteuse.

    Le premier album, J'aime Pas l'Amour, suit rapidement en 2003. Réalisé par Iso Diop et Mitch Olivier, le disque rassemble une poignée de personnalités de la chanson tels que Juliette, Philippe Prohom, Néry (ex-Nonnes Troppo et VRP), et les Weepers Circus. Ces derniers lui rendent l'invitation sur trois de leurs albums. Une nomination dans la catégorie « Révélation scène » aux Victoires de la musique rend compte du succès de sa première tournée et des 80 000 albums vendus. Tout en préparant la suite, Olivia Ruiz pose sa voix sur de multiples réalisations : Allain Leprest, François Hadji-Lazaro (ex-Garçons Bouchers), La Varda et Dionysos (« Le Rêve de Monsieur Chat », avec Bertrand Belin).

    Un succès éclatant

    C'est avec son second album, La Femme Chocolat, qui paraît à l'automne 2005, que la notoriété d'Olivia Ruiz éclate vraiment. Mélange explosif de chansons traversées par des éclairs d'accordéon, de violon et de clarinette, le disque est encore propice aux rencontres : y participent Christian Olivier (chanteur des Têtes Raides, le duo « Non-dits »), Mathias Malzieu (son compagnon, chanteur de Dionysos), Christophe Mali (Tryo), Joseph Racaille, Ben Ricour, et à nouveau Chet et Néry. La Femme Chocolat propulse Olivia Ruiz au premier plan de la scène francophone, en se vendant dix fois plus que son prédécesseur.

    L'album devient Disque de diamant et lui apporte les trophées d' « Artiste interprète féminine » et de « Spectacle musical » aux Victoires de la musique 2007 (devant Bénabar, Raphaël et Alain Souchon - excusez du peu). Sans relâche, la chanteuse prête son timbre gouailleur à diverses réalisations : le duo « Ce George(s) » avec Salvatore Adamo, « La Javanaise » avec Jean Corti, deux titres avec Bratsch, ainsi que la participation à Putain de Toi (disque collectif en hommage à Georges Brassens) et trois titres de La Mécanique du C?ur de Dionysos.

    L'année 2007 est marquée par la parution d'un CD et d'un DVD live : Chocolat Show, ainsi que de nouvelles apparitions chez Les Têtes Raides (« Plus haut »), Brigitte Fontaine (« Partir ou rester ») et Cali (« Je ne te reconnais plus »), s'ajoutant à de nombreux duos télévisés ou en concert. Un livre mêlant photos et documents inédits, manuscrits et souvenirs (Olivia Ruiz : l'oiseau piment, éditions Textuel), retrace l'univers de cette chanteuse atypique de la nouvelle génération. Touche à tout, Olivia Ruiz se lance dans l'interprétation d'un rôle au cinéma pour le film J'ai mis mon c?ur dans ces roses d'Armand Lameloise.

    Après la parenthèse espagnole de La Chica Chocolate (version ibérique de l'album précédent) en 2008, et un duo sur « Ce George(s) » avec Salvatore Adamo, Olivia Ruiz retourne en studio peaufiner les chansons de son troisième album studio. Miss Météores (avril 2009) dévoile un univers féérique à la fois charmeur et inquiétant, digne d'un un conte de sorcière. Le titre « Elle panique » précède un disque promis à un succès certain. Un an après, l'album apporte à la chanteuse deux Victoires de la Musique.

    Le 31 mai 2010 sort la suite en public, Miss Météores Live. L'album enregistré au Zénith de Nantes comprend les succès passés et actuels, ainsi que quelques titres chantés en espagnol comme « Quedate » (avec son père) ou une nouvelle version de « J'traîne des pieds (Mi Cara Aranada) ».

    Copyright 2010 Music Story Jamila Wahid

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@the_pirouettes, l’une des figures les plus attachantes de la pop hexagonale d’aujourd’hui, sera à L'Olympia le 29 novembre 2018 💑 🎟️ Bill ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia : @NoelGallagher ● 18h30 : ouverture des portes ● 20h00 : @BlossomsBand ● 21h10 : Noel Gallagher's High Flying Birds Bon con ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #OlympiaPool Avec ses 40 mètres de long et ses 6 mètres de large, la galerie rouge de L'Olympia se transformera en piscine pour vous accueil ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test