Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
Ninho en concert à L'Olympia à Paris

Ninho

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Dans le rap plus qu’ailleurs, le statut de rookie peut facilement se révéler être une tare : les attentes qu’il génère sont généralement si hautes qu’elles deviennent en conséquence
    impossibles à concrétiser. Consacré “grand espoir du rap français” dès ses premiers pas au micro, Ninho s’est retrouvé face à une montagne à escalader, tant il semblait, très tôt, taillé
    pour devenir un grand. Il aurait pu devenir une star du rap à 16 ans, surfer sur son statut de petit prince du rap français et se contenter de faire fructifier sa popularité naissante. Mais
    contrairement à ce que l’on aurait pu attendre d’un rappeur lambda, dont les trajectoires sont dictées par le buzz et la direction du vent, Ninho a préféré construire méthodiquement,
    grandir en même temps que sa musique, quitte à mettre de côté la gloire immédiate pour mieux s’installer sur le long terme et finir par devenir un véritable poids lourd, en posant des
    bases solides plutôt que de devenir un colosse aux pieds d’argile.
    L’histoire commence en effet très tôt pour Ninho : il découvre le rap alors qu’il est en 6ème, par le biais de l’un de ses cousins. Immédiatement passionné par la musique, il commence
    à gratter ses premiers textes, et prend alors la décision qui va changer sa vie : aller frapper à la porte du studio Mal Luné à Saint-Maur- des-Fossés (94), tenu par les deux frères Quick
    et Nice, deux ainés de son quartier. Ceux-ci offrent rapidement à Ninho la possibilité d’enregistrer un projet complet, alors qu’il était entré en cabine dans l’intention d’enregistrer
    un seul titre, avec pour seule motivation l’envie de se faire plaisir. Son talent précoce saute aux yeux, et tout le monde comprend -déjà- que ce gamin en train de kicker a tout pour
    réaliser de grandes choses.
    Quelques freestyles et une mixtape gratuite plus tard, la réputation de Ninho était faite. Il n’en aurait pas fallu plus pour voir immédiatement les choses en grand, passer aussitôt à
    l’échelle supérieure, et commencer à écouler des disques à la chaîne. Mais Ninho est un besogneux, le genre de garçon que l’on qualifie de “charbonneur” dans les quartiers.
    Convaincu que le respect de ses pairs et du public doit se gagner par des faits, et non pas par une simple réputation de talent en devenir, il s’impose de travailler sans relâche en
    studio afin de solidifier progressivement sa discographie, enregistrant au total trois mixtapes gratuites en deux ans. Une progression graduelle et maîtrisée qui porte ses fruits, comme
    lorsque Ninho est invité par Booba à participer à la mixtape OKLM Vol.1, puis à monter sur scène à Bercy en décembre 2015 pour assurer sa première partie devant 18000
    spectateurs.
    L’expérience est positive et enrichissante pour le tout jeune majeur, qui se décide alors à passer à la vitesse supérieure. Pour préparer la sortie de sa mixtape suivante, il lance la
    série de freestyles Binks to Binks : un concept simple mais particulièrement efficace, dans lequel Ninho excelle grâce ses qualités innées de freestyleur et à la maîtrise acquise grâce
    au travail sur ses précédents projets. Alors que le cinquième épisode a été dévoilé le mois dernier, la série Binks to Binks cumule à l’heure actuelle un total de trente millions de vues.
    En alliant une écriture dense et technique, caractéristique de ce qui a fait la force du rap français pendant vingt ans, avec des flows nerveux et des beats trap, qui ont contribué à la
    renaissance de ce mouvement musical depuis quelques années, Ninho fait le lien entre les différentes écoles d’auditeurs, et se présente donc comme l’un des rares MCs de la nouvelle
    génération à avoir su combiner les points forts de chaque époque.
    A la rentrée 2016, après trois projets gratuits et une belle quantité de clips offerts à son public, Ninho grimpe encore une marche, avec la mise en marché de son premier disque
    commercialisé, intitulé Maintenant Ils Le Savent, en écho au titre de ses premières mixtapes, Ils Sont Pas Au Courant.
    S’il ne s’agit officiellement que d’une nouvelle mixtape, la qualité de ce nouveau projet et de ses différents singles lui confère l’aura d’un véritable album. Surtout, le rappeur dévoile une
    palette d’une variété impressionnante : on continue, d’une part, à louer ses capacités naturelles de kickeur et sa qualité d’écriture, et on s’étonne, d’autre part, de son aptitude à
    élargir sa musique à d’autres types de sonorités, plus ouvertes et plus porteuses. Bien que ses prétentions ne soient pas encore celles d’une star du rap, Ninho -dont l’ambition n‘est
    encore que de disposer, avec ce disque, d’une véritable carte de visite- est rattrapé par son public, qui le porte jusqu’au disque d’or et lui permet de concrétiser toutes les attentes
    placées en lui depuis cinq ans. Une récompense qui lui permet d’évacuer toute forme de pression et de se concentrer sur son évolution.
    Passé graduellement du statut d’espoir du rap à celui de rappeur confirmé et capable de fédérer le public autour de sa musique, il restait une dernière étape à franchir pour le
    consacrer définitivement en tant que poids lourd du game. Le premier véritable album de Ninho, intitulé Comme Prévu, arrive donc après un parcours déjà bien rempli, qui lui aura
    permis de tâtonner, de prendre les risques nécessaires à toute progression artistique, de comprendre les erreurs à ne pas faire, mais aussi de gommer petit à petit chacun de ses
    points faibles tout en continuant à perfectionner ses points forts. Arrivé à maturité technique, armé de toute la confiance acquise grâce à la réussite de Maintenant Ils Le Savent, auréolé
    du statut de tête d’affiche, avec la question de la fameuse “consécration” déjà éludée, la mission de Ninho consiste désormais à confirmer son changement de catégorie.
    Comme pour rappeler qu’il est avant tout un kickeur dont la fonction première est de casser les nuques de ses auditeurs, Ninho démarre cet album par deux titres particulièrement
    puissants et nerveux (Comme Prévu et Chino), dans lesquels il résume son univers street bourré de références improbables, dédicaçant son avocat avant de citer Descartes,
    d’annoncer le décès du rap, et de remercier sa maman pour les sacrifices qu’elle a consenti.
    Mais comme il l’a déjà prouvé à maintes reprises par le passé, Ninho est loin de n’être qu’un rappeur de rue aux capacités supérieures à la moyenne : parfaitement à l'aise lorsqu'il
    évolue à la croisée des chemins entre un rap au fond dur et des sonorités plus ouvertes, son album se poursuit avec Mamacita, un titre ambivalent avec refrain aux accents dansants
    d'un côté, et description des vicissitudes de la vie d'un trafiquant de l'autre.
    Capable de s’adapter à tous types d’ambiances, Ninho reflète ses diverses facettes à travers le choix de ses invités : Sofiane pour un gros duel entre kickeurs ; Nekfeu pour une
    belle passe d’armes entre lyricistes ; Alonzo sur un pur titre d’Afrotrap ; Hos Copperfield sur une balade de rue à mi-chemin entre introspection et egotrip ; et pour finir, Gradur avec un
    banger au refrain terriblement entêtant. Comme pour symboliser son nouveau statut, Ninho ne collabore ainsi qu’avec des rappeurs de la catégorie poids lourd -à l’exception de Hos,
    encore plutôt confidentiel, qui tirera sans aucun doute profit de l’exposition de son hôte.

    Éclectique mais parfaitement homogène et cohérent, Comme Prévu représente la somme des expériences vécues par Ninho dans la musique comme en dehors : il y évoque la rue en
    la personnifiant (Elle m’a eu), traite de l’ambivalence entre vie d’artiste et vie de voyou (HLM ou Palace), s’aventure sur le terrain des relations amoureuses (Rose), ou se félicite d’avoir
    su répondre aux espoirs placés en lui (Roro). Prédestiné depuis son jeune âge à devenir un talent brut, Ninho a concrétisé et dépassé toutes les attentes en devenant un véritable poids
    lourd du rap, capable d’aller plus loin que tout ce dont aurait pu rêver ce collégien qui n’avait frappé à la porte du studio que pour y enregistrer titre.

    Ses passages à l’olympia

    Médias

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test