Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
Michel Fugain en concert à L'Olympia à Paris

MICHEL FUGAIN

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    On a dit de lui qu'il était un des seuls chanteurs à pouvoir ponctuer ses phrases de « ouh, ouh, ouh » sans tomber dans le ridicule. Quand il monte à Paris, dans les années 60, ce fils de médecin grenoblois veut faire du cinéma : il devient assistant d'Yves Robert. La musique d'alors ne l'attire pas du tout. Pourtant, il se tourne vers la composition et, en 1967, le succès arrive quand il chante Je n'aurais pas le temps (paroles de Pierre Delanoë ; le titre, repris en anglais par John Rowles, s'imposera dans les charts d'outre-Manche). À partir de là, il suit son chemin, selon ses envies, toujours gentilles mais toujours dans l'air du temps. Il crée le Big Bazar, une communauté de jeunes qui chantent et dansent. En plein dans l'esprit soixante-huitard, ils pratiquent autogestion et partage équitable des recettes. De nombreux succès à leur actif : Fais comme l'oiseau (adaptation de la chanson du Brésilien Antonio Carlos e Jocafi), Une belle histoire (avec P. Delanoë), C'est la fête (paroles de Maurice Vidalin). Mais le groupe devient de plus en plus difficile à gérer. En 1977, c'est la fin de l'expérience.
    Le chanteur des « colos ». Fugain va successivement monter un spectacle, créer une école, l'atelier Fugain, produire des émissions de télévision. Il réussit tout ce qu'il touche. Un sentiment de « ras-le-bol » lui fait toutefois prendre de la distance avec son métier pendant un moment. Ce n'est qu'en 1988 qu'il revient à la chanson avec Viva la vida. Il sort depuis régulièrement des albums et semble avoir trouvé son équilibre, confirmant son savoir-faire sur scène.
    Avec des mélodies efficaces, faciles à reprendre, et l'aide des meilleurs paroliers du moment (dont Kent), il renouvelle son style en le mixant avec les musiques du monde. Souvent gaies ou nostalgiques, ses chansons sont aussi un moyen d'exprimer ses opinions, gentiment contestataires : antimilitarisme (« Ring a ding »), utopie (Tout va changer), lutte contre les intégrismes de tous bords (« La liberté, demandez-la ») ou la corruption (« le Bal démasqué »).

    ©

    Copyright 2010 Music Story

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test