LACUNA COIL

LACUNA COIL

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Milan, Italie, 1994, le chanteur Andrea Ferro et le bassiste Marco Coti Zelati forment un groupe autour de leurs influences metal, avec en toile de fond une imagerie gothique, leur nom : Sleep of Right. Après avoir recruté Raffaele Zagaria à la guitare et Michael Angelo à la batterie, le groupe embauche une amie en tant que deuxième chanteuse, répondant au nom de Cristina Scabbia. Puis Michael Angelo est remplacé par Leonardo Forti, lui-même rapidement remplacé par Christiano Mozzati... En 1996, le groupe se rebaptise Ethereal, avant de se rendre compte que ce patronyme est déjà utilisé par un autre groupe. Les musiciens optent finalement pour Lacuna Coil (« spirale béante » en français).

    Lacuna Coil, de Milan vers le reste du monde...

    En 1998, Lacuna Coil sort un premier maxi sans titre. Le disque est un mélange de metal atmosphérique, introspectif, et d'ambiance gothique. Le groupe tourne lors avec Moonspell dans toute l'Europe et acquiert sa notoriété sur scène. Lacuna Coil enrôle un second guitariste, Marco Biazzi, et sort son premier véritable album en 1999, intitulé In a Reverie. Le disque est fort bien accueilli par la critique qui encense la double voix du groupe (féminine et masculine) et lance la carrière du groupe italien. En 2000, Lacuna Coil livre un maxi cinq titres pour faire patienter son vivier de fans grossissant. Baptisé Halflife.

    Le deuxième album ne tarde pas puisqu'il sort en 2001. Intitulé Unleashed Memories, l'album n'atteint pas le succès escompté. Il faudra pour cela attendre l'année 2002 et la sortie du troisième album de Lacuna Coil, Comalies. L'album, emmené par le single « Heaven's a Lie » bénéficie en effet d'un florilège de critiques élogieuses à travers toute la presse. Les Italiens tournent avec des groupes comme Type O Negative, P.O.D., Opeth ou Danzig et livrent une belle énergie sur scène, où leur univers s'exprime le mieux.

    Après une grosse tournée mondiale en 2004 et 2005 (avec entre autres un passage au Ozzfest, puis des premières parties de Slipknot ou Black Sabbath), Lacuna Coil est de retour dans les bacs en avril 2006 avec Karmacode. Ce nouvel album comprend par ailleurs une reprise de Depeche Mode, le fameux « Enjoy the Silence ». Sur ce disque, Lacuna Coil s'écarte quelque peu du goth-metal pour s'orienter vers une musique plus accessible, plus axée vers le rock alternatif américain. La direction presque pop que prend le groupe est à double tranchant : elle déçoit les fans de la première heure mais séduit un public plus large jusqu'alors sourd à la musique du groupe. Après avoir livré un DD live en novembre 2008, intitulé Visual Karma (Body, Mind and Soul), Lacuna Coil revient en avril 2009 avec un nouvel album, Shallow Life.

    Copyright 2010 Music Story Arnaud de Vaubicourt

    #LiveOlympia

    • Filtrez par
    • Suivez-nous sur

    L'Olympia est à vous

    Test