JULIETTE GRECO

JULIETTE GRECO

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Juliette Gréco s’apparente à cette famille d’artistes qu’on appelle, sans en saisir toujours toute la portée, interprètes.
    Leur métier ne consiste pas simplement qu’à magnifier les textes d’un auteur ; bien plus il consiste en réalité à leur donner vie.

    Au commencement, avec le coup de pouce d’un certain Jean-Paul Sartre, Juliette Gréco s’ordonna elle-même servante du verbe noble. Toute dévouée à la cause de cette belle littérature mise en musique que de jeunes génies déjà célébrés ou en voie de l’être allaient déposer à ses pieds comme des gerbes de fleurs en attente de son interprétation, si singulière et toujours magistralement émouvante, pour se changer en bouquets d’étoiles.

    Juliette Gréco a été l’une des premières à accepter de chanter les textes bouleversants de ce jeune auteur, interprète et compositeur belge que le monde allait bientôt connaître sous le nom de Jacques Brel. Il y a donc à l’écoute de ce « Gréco chante Brel » une rencontre au sommet de l’ordre de l’évidence, mais on assiste surtout à un tête-à-tête renversant d’émotion de deux monstres sacrés de la chanson francophone.

    12 titres impeccablement (re)mis en musique par le légendaire pianiste, compositeur originel et compagnon fidèle du Grand Jacques et accessoirement pianiste, compositeur et époux à la ville de La Gréco : Gérard Jouannest.

    12 titres aux arrangements à la fois modernes et classiques. Formidable de force et de délicatesse orchestrés par le pianiste et chef d’orchestre Bruno Fontaine dont François Rauber - l’autre pianiste compositeur arrangeur du mythique triumvirat qu’il format avec Brel et Jouannest, avait personnellement aidé à élargir les horizons au-delà de l’univers de la musique classique.

    12 grands classiques de la chanson française (Ces gens-là, Les vieux, Amsterdam, Ne me quitte pas, Bruxelles, La chanson des vieux amants, Fils de etc.) revisitée par celle qui brille sans conteste depuis ses débuts au firmament de la constellation de ces interprètes de génie qui nous chamboulent toute notre existence dès la première syllabe qu’ils prononcent.
    Qui aura été comme elle la muse fabuleuse, l’inspiratrice scandaleuse des artistes les plus brillants de notre temps ?

    Juliette Gréco et Jacques Brel ont ceci de commun, ils n’ont jamais eu peur tous deux d’être dans le désaccord face à ce qui devait se dire ou ce qui devait faire. Ils ont toujours fait le choix de jouer ou de chanter leur propre musique, d’où leur modernité, d’où leur actualité…. « Gréco chante Brel » ou le disque fabuleux d’une réinvention perpétuelle.
    Abd Al Malik

    #LiveOlympia

    • Filtrez par
    • Suivez-nous sur

    L'Olympia est à vous

    Test