Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
JOCELYNE BEROARD

JOCELYNE BEROARD

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Chanteuse du groupe KASSAV'.
    Née à Fort de France, un 12 septembre.
    Enfance en Martinique jusqu'au bac D à 17 ans. Jocelyne fait de la danse classique dès l'âge de 6 ans, puis étudie le piano classique pendant 7 ans, pratique la natation (championne de Martinique) et le hand-ball. L’éducation qu’elle reçoit de son père, chirurgien-dentiste, et de sa mère, professeur d’anglais imposait l’apprentissage de la musique et la pratique du sport en dehors de l’école et la messe du dimanche. Teen-ager, ses passions sont le dessin, la photo, la couture, les sciences et la musique. Elle adore écouter et imiter Edith Piaf, Mahalia Jackson, Myriam Makéba, Célia Cruz et les grandes chanteuses antillaises comme Léona Gabriel, Lola Martin. Michel, son frère, qui joue un peu de tous les styles au piano, s'amuse à l'accompagner lorsqu'elle chante dans les fêtes familiales.
    Jocelyne arrive en France en 1972 pour faire des études de pharmacie à Caen, en Normandie, qu'elle abandonne pour le dessin à l’ENS Beaux-Arts de Paris en 1974. Là, elle retrouve son frère musicien qui l'introduit dans le milieu du show business antillais. Elle commence à travailler en studio, puis sur scène en tant que choriste, avec divers musiciens et groupes de la Caraïbe établis en France. Devenue choriste professionnelle, elle est de plus en plus sollicitée et part en 1980 en Jamaïque travailler six mois avec Lee PERRY. A son retour, elle rejoint les GIBSON Brothers stars du disco en France.
    C'est aussi l'année de son premier contact avec le groupe KASSAV', récemment créé par Jacob Desvarieux et les frères Décimus, qui l'appellent ainsi que Catherine l'une de ses sœurs pour participer aux chœurs de leur deuxième album. Elle les rejoindra définitivement en 1983 .
    L'année suivante, 1981, elle travaille avec Bernard LAVILLIERS. Entre les tournées et jusqu'en 1985, elle chante dans les piano-bars de Paris et dans des soirées associatives, interprétant des standards de jazz et les grands classiques de la bossa-nova et de la musique antillaise. Parallèlement, elle enregistre et travaille avec de nombreux artistes dont Manu DIBANGO, Zachary RICHARD lors de ses tournées en France, DAVE, Herbert LEONARD ...
    En 1982 elle est la lauréate du "Concours de la chanson d'outre-mer" en interprétant "Concerto pour la fleur et l'oiseau", de Marius CULTIER, qui deviendra un classique de la musique antillaise.
    Lorsqu'elle rejoint définitivement KASSAV en 1983, elle est essentiellement choriste et n'interprète sur scène qu'une chanson en solo: "Soleil". A cette époque, très peu d'Antillaises osent chanter: les groupes ne se produisent que dans les salles de bal et les night-clubs et il est impensable qu'une femme passe ses nuits dans de tels endroits. Par ailleurs, les musiciens antillais ne sont jamais professionnels: la musique, est un passe-temps et en aucun cas un métier - "ça ne paye pas".
    KASSAV' va bouleverser l'une et l'autre habitude: en se produisant essentiellement en concert, en enregistrant disque sur disque, en conquérant un public de plus en plus vaste et fidèle, le groupe fondateur du zouk rend orgueil et considération aux antillais, à la musique et aux musiciens antillais, dans la Caraïbe comme en France.
    Jocelyne enregistre son premier titre en solo avec KASSAV' en 1984, "Moment ta la", passé inaperçu à l’époque, puis l'année suivante deux titres qui sont d'énormes succès populaires : "Mové jou" (Journée ratée) et "Pa bizwen palé" (Sans paroles). Elle obtient alors, comme les autres chanteurs du groupe, d'enregistrer son premier album solo en décembre 1986. "Siwo" est un énorme succès : double disque d'or, la plus grosse vente de tous les temps pour un disque féminin aux Antilles. Pour la première fois, une femme chante les joies, les désirs, les peines et les frustrations des Antillaises. Elle est aussi la première femme depuis longtemps à réussir à s'imposer dans un milieu plutôt machiste. Son succès entraîne l'éclosion de toute une génération de chanteuses.
    1987- Le chanteur français Philippe LAVIL, entendant la chanson "Kolé Séré", un des succès de l'album "Siwo", lui demande de la réenregistrer en duo avec lui. Le nouveau single, vendu à près de 500.000 exemplaires, monte à la deuxième place des charts français.
    Elle reçoit à Paris le "Maracas d'or", prix Léona GABRIEL (qui était la première grande chanteuse, avant-guerre, de Martinique) . En Guadeloupe, elle reçoit deux "Ka d'Or" (prix d'interprétation, prix du meilleur album). En Martinique, elle reçoit le prix "Banzil kréyol" pour les textes en créole de ses chansons qu'elle écrit.
    KASSAV' signe un contrat discographique avec CBS (devenu ensuite Sony Music). Le groupe, depuis 1985, entreprend d'interminables tournées : presque tous les pays d'Afrique où sa popularité est énorme, en URSS , au Japon, aux États-Unis , au Canada , dans toute l'Europe, dans la Caraïbe, en Amérique du Sud, à Tahiti, Nouméa, dans l'Océan Indien, etc…
    Le groupe accumule dès lors des disques d'or et de platine, des récompenses et trophées : meilleur groupe aux Victoires de la musique 1988 à Paris et aux prix de la Francophonie 1989 à Québec, meilleur spectacle au référendum africain de RFI en 1990, meilleur groupe au West Indies Awards 1993 à New York, à Abidjan, l'AfriCar Award 93 du meilleur groupe, et également à Curaçao prix du meilleur spectacle et meilleur groupe en 1994 .
    1991 Jocelyne enregistre son deuxième album solo, "Milans" qui lui vaut les prix de l'interprète féminine de la SACEM en Martinique et de RCI (Radio Caraïbes International). Elle devient la marraine l'association "Enfance et Partage" à la Martinique qui s'occupe des enfants subissant des violences.
    En 1992, le groupe est appelé par la cinéaste Euzhan PALCY (qui a réalisé "Rue Case Nègres" et "Une Saison blanche et sèche" avec Marlon Brando) pour son troisième long métrage, "Siméon". Jocelyne est l'une des deux héroïnes de cette fable musicale. Elle reçoit les "Douceurs d'Or" et le "Trophée Timi's" de la meilleure actrice Afrique-Antilles. Dîner à l’Elysée le 1er juin, invitée par le Président de la République François MITTERAND qui reçoit Abdou DIOUF, Président du Sénégal. Le 23 Juin à New York, elle chante accapella La Marseillaise pour le championnat du monde de boxe poids léger. Elle chante à Bercy aux cotés de Yannick NOAH et s’engage à participer à toutes les manifestations annuelles des Enfants de la Terre, association de la mère de Yannick jusqu’en début des années 2000…
    1993, elle organise, à Paris un Noël pour les enfants africains et antillais défavorisés, avec la participation de comédiens et chanteurs.
    1994, elle chante la chanson du générique du film sur la vie de Béhanzin, roi du Dahomey sorti début 95, de Guy DESLAURIERS et Patrick CHAMOISEAU.
    1995, elle enregistre avec KASSAV' l’album "Di Fé" sorti en Juillet aux Antilles et dont la promotion a démarré en France en septembre. Elle obtient pour le titre "Ké sa lévé" le prix SACEM du Meilleur auteur en Martinique.
    1996, le 10 mai elle est nommée avec Jacob Desvarieux "Officier de l’Ordre du Mérite" par le Président du Sénégal Abdou DIOUF, pour son engagement en soutien pour les enfants défavorisés du Sénégal.
    1997, Kassav’ reçoit à Libreville le prix du meilleur groupe à l’Africar Music Award 96. Elle reçoit le prix Sacem de la Meilleure interprête féminine pour le titre "Ahidjéré" générique du film L’Exil de Behanzin. Elle organise le deuxième Noël pour les enfants défavorisés (Kwanzaa) à Paris, avec encore de nombreux artistes. Jocelyne réussit à chaque fois le pari d’organiser ses manifestations sans réel sponsor et sans soutien financier, avec juste des dons (jouets que portent les personnes désirant assister à la fête et contre lesquels ils reçoivent une invitation, jus, livres, gateaux etc....). Elle enregistre avec Jacob un titre sur l’album "Carnival" de Wycleef Jean, chanteur et compositeur du groupe Fugees.
    1998, elle enregistre avec Kassav’ à Cuba et Miami, un album salsa de titres connus du groupe pour l’Amérique du Sud et les USA. Elle reçoit le prix Sacem du meilleur auteur pour la chanson "Eti’w" qu’elle interprête sur l’album de Dédé St Prix, le titre qu’elle interprête "L’ombraj’ an pyé mango" sur les Duos du Soleil obtient deux prix Sacem également. En mai, elle participe activement, au sein du Comité Unitaire pour le cent-cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage, à l’organisation de la marche commémorative qui réuniera 40.000 antillo-guyanais à Paris, de République à la Nation le 23 Mai. En octobre elle chante avec des chorales d’enfants au profit de l’association Enfance et Partage dont elle est la marraine à La Martinique. En début décembre, à la Martinique elle est la marraine du Téléthon en Martinique en compagnie de Philippe Lavil, puis, le 10 elle chante pour Amnesty International à Bercy avec Kassav mais aussi aux cotés de Tracy CHAPMAN, Peter GABRIEL et Youssou N’DOUR le titre Seven seconds. Elle interprête un duo en lingala avec AWILO, jeune star du Zaïre, un titre qui fait un "malheur" en Afrique "Coupé Bibamba".
    1999, Kassav’ fête son 20 ème anniversaire à Bercy les 12 et 13 Juin, puis aux Antilles et USA. Elle présentera à Paris et ailleurs les photos qu’elle a prises pendant toutes ces années avec le groupe. Elle est nommée "Chevalier dans la Légion d’Honneur" à la demande du Président de la République Jacques CHIRAC et du Premier Ministre Lionel JOSPIN, promotion du 14 juillet, et reçoit sa médaille à la Martinique en octobre. Elle chante avec Jacob sur l’abum de Djamatik, chanteur du groupe Neg Mawons, en duo une ballade avec Papa WEMBA star du Zaïre et un autre duo également avec Nayanka BELL, chanteuse de Cote d’Ivoire.
    2000, Après l’enregistrement de "Nou La" de Kassav’, elle organise avec le "Comité Marche du 23 mai 98" dont elle est la vice-présidente, la première cérémonie "Lanmèkannfènèg", devoir de mémoire des fils et filles d’esclaves.
    KASSAV est de nouveau au Zénith de Paris pour deux superbes concerts suivis d'une tournée. Jocelyne vit désormais plus souvent à la Martinique ou à la Barbade qu'à Paris.
    2001, après les tournées de Kassav elle enregistre un duo avec Edith LEFEL
    "Mizik sé lanmou" et rentre s'installer définitivement aux Antilles en août où elle se produit avec le groupe parallèle de Jean-Philippe, TWA KA DJOL. Elle participe de nouveau à une expo photo en faveur d'ENFANCE ET PARTAGE.
    2002, Jocelyne prépare son troisième album solo à la Martinique. Pendant les grandes vacances elle se produit avec une petite formule en live à la
    Martinique et en Guadeloupe. De plus en plus, elle participe à des conférences (en français, anglais ou créole) lors de symposiums et colloques ou elle traite de la vie de KASSAV, son expérience de chanteuse ou du créole dans la musique en tant qu'auteur.... Elle enregistre un duo avec Michelle HENDERSON, jeune chanteuse talentueuse de la Dominique, et avec Malavoi une version revisitée du traditionnel "Bossu a" en hommage à la ville de Saint Pierre.
    2003, ayant commencé à travailler son CD dès le mois de novembre à la Martinique, Jocelyne rentre enfin en studio en Avril à Paris. Elle part en mai tourner le rôle d’une mère de quatre enfants dans un quartier défavorisé, dans le premier long métrage de Jean-Claude FLAMAND en Guadeloupe. Elle en profite pour enregistrer ses voix sur place et rentre à Toulouse pour le mixage. Kassav repart en tournée, le CD est dans les bacs aux Antilles mi-juillet et juste après le superbe concert sur l’esplanade su Stade de France lors des Championnats mondiaux d’athlétisme, à Paris le 1er septembre. Elle participe au CD Héritage de Noël dans lequel elle interprête « Minuit Chrétien » et participe au spectacle pour enfants Ti Kréol de Danielle RENÉ CORAIL.
    2004, sortie du 14ème CD de Kassav KToz sur lequel le groupe a travaillé jusqu'en juin. Elle est invitée par Orlane pour un duo lors des concerts de Martinique et Guadeloupe de cette dernière en Mars. Ce même mois, elle enregistre un CD hommage à Gilles FLORO « Les copines à Gilles ». Elle est marraine de l’émission Zoukamine all Star, concours de chant télévisé à la manière de la Star Ac dans lequel Cyril CINELU participe. En mai, Youssou N’DOUR l’invite ainsi que Jacob à sa grande fête sénégalaise à Bercy où ils interprètent une version Live de Seven Seconds en Zouk qui devient un succès à Dakar. Depuis plus de deux ans, Jocelyne est sollicitée, par l’encadrement d’étudiants américains de l’Université of African & American studies de Syracuse, NY, pour des matinées conférences au Café de Flore. En novembre, elle enregistre également un duo avec SIR SAMUEL du groupe Saian Supa Crew, un duo avec Tatianna MIATH et un troisième duo avec MC JANICK pour KSS. Tournées avec le groupe toute l’année et dans toutes les directions.
    2005, Sortie du film Neg Maron de Jean Claude Flamand qui connaît un grand succès, chante en duo avec Véronique SANSON pour le concert Total Respect Ni Putes ni Soumises, puis c’est le Zénith de Kassav en Février 2005 (4,5 et 6) et la tournée Carnaval Tour dans toute la France. C’est aussi l’année de son premier vrai concert en solo à l’Atrium de Fort de France, deux soirées sold out les 20 et 21 mai, au moment du décès de son père. Septembre, Participe au Rock against Malaria à Genève en Suisse avec Youssou N’DOUR, Neney CHEERY, Peter GABRIEL, Gilberto GIL, Patti AUSTIN et bien d’autre artistes internationaux. Novembre à la Martinique, elle expose ses photographies « Tjanmay lantou-latè » dans le cadre du colloque Image de soi. Décembre, elle est de nouveau dans Ti Kréol jouant le rôle de la sorcière du conte « Chat Alors », dans lequel elle chante mais aussi joue la comédie.
    2006, Février, à la Guadeloupe, Jocelyne et Jacob enregistrent avec ADMIRAL T le titre « Fos a péyi-la », qu’ils interpréteront à l’Olympia de Paris avec ce dernier. Tournées de Kassav et en juin elle reçoit un Award des étudiants de l’Université des Syracuse, NY en remerciement pour ses interventions. Juillet, elle ouvre le Festival de la ville de Fort de France en concert au Grand Carbet. Pour s’amuser elle accepte d’être présentatrice télé d’émissions de cuisine, et on la retrouve sur scène en animatrice lors de la remise des trophées du Concours de poésie créole. En décembre, de nouveau avec Ti Kréol et aussi en concert en invitée de Tanya SAINT VAL et de Valérie LOURI à la Martinique.
    2007, Préparation du CD de Kassav à la Martinique, l’enregistrement est prévu à la Barbade. Elle enregistre cette même année un duo avec Jocelyne LABYLLE qui sortira deux ans après, un titre avec Gilles VOYER parlant de la solidarité, et un titre sur la période « boat-people » qu’a connue Haïti avec Beethova OBAS. Elle participe à des colloques, chante à Antigua pour obtenir des fonds pour l’opération d’un enfant aux USA, est marraine et chante pour la Journée contre le Cancer et se produit avec diverses formations lorsque le programme autour du monde de Kassav le permet. Fin d’année, son cadeau aux enfants avec Ti Kréol.
    2008. C’est la sortie de l’album de Kassav et le Zénith où le groupe rend hommage à Aimé Césaire décédé en avril. Jocelyne est invitée à chanter à l’une des veillées. Elle reçoit le Prix SACEM de meilleur chanteuse pour le titre « Pou i pé sa tjenbé » de Gilles VOYER. Elle chante en invitée en duo avec MAJAD qui enregistre son premier CD. Elle continue ses actions avec Enfance et Partage, participe à l’anniversaire de Tshala MUANA en RD Congo, retrouve l’ambiance piano bar pour une soirée à Paris au Baiser Salé, chante du gwo-ka traditionnel à la Guadeloupe, est accompagnée d’un big band façon jazz pour chanter du zouk à l’initiative de Tony CHASSEUR, fait partie du jury au Festival de Cinéma aux Seychelles et continue ses vagabondages avec Kassav pour finir l’année avec Ti Kréol.
    2009, En janvier, elle marche à Fort de France contre les violences faites aux femmes, chante avec Youssou N’DOUR dans un festival au Carbet, et avec Jean Marie RAGALD au Grand Carbet, en Martinique. Elle organise un concert avec ses amies chanteuses et des chorales au profit d’Enfance et Partage mais les grèves de février ne permettront pas de le réaliser. Kassav prépare les festivités des 30 ans de carrière et à la Martinique travaille 4 reprises à ajouter au CD « Saga » des 30 ans. Le 16 mai le groupe pose devant son étoile au Stade de France et sera le premier artiste français à avoir son étoile au Stade de France où le 16 mai, devant près de 70.000 personnes il fêtera en beauté son anniversaire. L’année sera généralement réservée à la tournée d’anniversaire, comme d’habitude autour du monde. Elle enregistrera un duo avec G’NY en Guadeloupe, et aussi un titre « Ecolo song » avec Jacky ALPHA, Papa Slam, Paille à la Martinique. Et Jocelyne la terminera comme d’habitude avec Ti Kréol qui choisira comme thème le tour du monde, mais racontant la diversité de la population martiniquaise et les apports de ces communautés qui constituent le peuple martiniquais.
    2010, Haïti est ravagé par un tremblement de terre et bien entendu le début de l’année, voire plus, est réservé à de nombreuses participations à des concerts-bénéfits pour soutenir le peuple haïtien. Elle participera au titre composé par Tony CHASSEUR pour Haïti avec de nombreux artistes des Antilles. Elle fait partie du Jury dans un concours de dessin qui permettra à un enfant de rentrer sur le stade en Afrique du Sud aux côtés de sa star de Foot lors du Mundial. Avec Jacob DESVARIEUX elle reçoit pour Kassav un Award du meilleur groupe Zouk à Orlando, USA. Elle intègre un groupe de femmes chanteuses qui se produisent de plus en plus à la Martinique ou la Guadeloupe. Encore jury dans un concours photo sur la biodiversité à la Martinique. Patrick Saint Eloi qui a partagé la scène avec elle et Kassav pendant 20 ans décède en septembre et c’est le choc. Le groupe se rend à la Guadeloupe pour les funérailles. Cette année là, elle retrouve la scène de l’Atrium à la Martinique pour deux concerts solo à guichets fermés pendant lequel elle rendra hommage à Patrick, puis s’en va en Guyane pour un concert. Juste avant elle participera au Festival « Vibration Caraïbes » à Paris en duo avec Emelyne MICHEL et une petite formation, elles rendent hommage à deux artistes des Antilles, Toto BISSAINTHE d’Haïti et Jenny ALPHA, comédienne et chanteuse de Martinique, récemment décédée à l’âge de 100 ans. Cette année-là, pas de Ti Kréol car Kassav est à Dakar. Elle participera à un autre titre pour Haïti, cette fois avec des artistes haïtiens et Jean Philippe Marthely de Kassav.
    2011, Jocelyne se décide enfin à se produire en solo sur une scène parisienne : l’Olympia, salle mythique.

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Un concert exceptionnel pour #AgirEnScène et dire #StopPauvreté, ça vous dit ? Alors réservez vite vos places ! https://t.co/dtkH5rEvF9 ht ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    J-3🎤Belles dernières répéts @vincentniclo🎤On se retrouve encore #EntreToiEtNous pr ton concert #EntreVousEtMoi à @OLYMPIAHALL🎤Ce sera GÉANT💗 ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    J-5 avant de voir la vie en rose à @OLYMPIAHALL avec @vincentniclo et la Family ! Le bonheur quoi !!! https://t.co/a3RQuL9RqC

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveReport @SylvieVartan, merveilleuse, à l'@OlympiaHall : https://t.co/Gcpd3jlTJo. Chronique, photos & vidéos ❤️ #ForeverSylvie https: ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test