Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
JOAN MANUEL SERRAT

JOAN MANUEL SERRAT

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Manuel Serrat est né à Barcelone dans le quartier populaire du « Poble Sec » près du port de Barcelone. De père catalan et de mère aragonaise, il hérite des deux langues, culture et coutumes qui mélangées vont forger sa personnalité et influencer son parcours musical.

    Il est diplômé de l’université de Barcelone, en ingénierie agricole et biologie.

    En 1964, il forme avec trois camarades d’université un ensemble musical de répertoire hétérogène et de vie éphémère. L’année suivante, il décide de chanter en solo, et débute dans une émission de radio appelée « radioscope » à la radio de Barcelone, dans laquelle l’animateur de l’émission « Monsieur Salvador Escamilla » propose le jeune Serrat à la maison d’édition discographique Edigsa.

    Là il commence ses premiers enregistrements qui très rapidement l’emmènent à faire parti du mouvement connu comme « La nouvelle chanson catalane ».
    Le phénomène Serrat connait rapidement le succès, d’abord en catalan et plus tard en espagnol. Il devient le numéro un des ventes discographiques en Espagne et sa popularité très vite traverse l’océan.

    Au début des années 70, Serrat découvre l’Amérique et aussi l’Amérique découvre Serrat. Cet un amour qui perdure et dès la première vue. Tous les deux cherchent leur chemin et ils se retrouvent dans une étroite relation qui va amener Serrat à s’identifier comme un latino américain de Barcelone et aux latinos américains à le reconnaitre comme un des leurs.

    Artiste très engagé, avec son temps, lors de l’Eurovision en 1968, il refuse d’interpréter la chanson qui sera la gagnante, dans une autre langue qui ne soit pas le catalan, ce qui l’exclut comme représentant de l’Espagne.
    Quelques années après suite à des déclarations de Serrat dénonçant des exécutions ordonnées par Franco, il doit s’exiler au Mexique. Pendant une année, il parcourt avec son Groupe le pays aztèque du nord au sud, voyageant à bord d’un bus il se produit dans une centaine de concerts.

    Ce n’était pas son unique exil … de 1976 à 1983, le régime militaire en Argentine interdit son entrée au pays, mesure qui a été adoptée aussi entre 1973 et 1990 par la dictature de Pinochet au Chili.
    A son retour en Amérique du sud, après la chute de ces gouvernements militaires, il a offert plusieurs concerts dont un à Buenos Aires en 1992, qui a rassemblé plus de 200 000 personnes.

    Depuis son éruption dans le monde de la musique Serrat n’a pas arrêté d’écrire des chansons, faire des tournées dans le monde et enregistrer des disques, avec des formations très diverses, des orchestres symphoniques jusqu’à l’intimité d’un piano. Toujours accompagné de sa voix, de sa guitare et de son inséparable pianiste Ricard Miralles, il a alterné sa condition de chanteur-compositeur avec l’efficace musicalité des poèmes des auteurs comme Antonio Machado, Miguel Hernandez, Mario Benedetti, Pablo Neruda, Federico Garcia Lorca …

    Entrain de célébrer ses « Noces d’Or » dans la profession et après avoir créé plus de 300 chansons, Serrat commémore un très beau parcours anthologique.

    Dans ce travail, il remémore 50 chansons qui ont été revisitées et ré enregistrées ; parmi elles 27 interprétées en duos avec des artistes comme, Alejandro Sanz, Gal Costa, Mercédès Sosa, Pablo Milanes etc.




    Manuel Serrat a été distingué avec le titre de « Doctor Honoris Causa » par 9 universtiés espagnoles et étrangères et reçu multiples distinctions artistiques et civiles parmi elles :

    - Premio Nacional de Música (España)
    - Medalla de Oro de Bellas Artes (España)
    - Medalla de Oro de la Sociedad General de Autores (SGAE) (España)
    - Encomienda al Mérito Civil (España)
    - Premio de Honor de los Premios de la Música (España)
    - Orden de Mayo (Argentina)
    - Comendador Orden Gabriela Mistral (Chile)
    - Orden de Andrés Bello (Venezuela)
    - Medalla de Oro de la ciudad de Barcelona
    - Medalla al Mérito Cultural de Colombia
    - Orden Nacional al Mérito, en Grado de Oficial (Ecuador)
    - Chevalier de La Légion d’Honneur de la République française
    - Orden del Águila Azteca (México)

    Il recevra le 20 novembre 2014 lors de la cérémonie des Grammy aux Etats Unis, le prix “personnalité de l’année 2014”.

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test