JEAN RICHARD

JEAN RICHARD

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    « Jean-Charles Richard a un immense talent et des possibilités infinies. Il fait partie de cette catégorie d’artistes jouant au saxophone soprano ce que je peux à peine imaginer… » Dave Liebmande

    Musicien aventurier, Jean-Charles RICHARD a suivi un double cursus au CNSM de Paris, où il obtient à l’unanimité un premier prix de saxophone classique et un diplôme de formation supérieure en jazz. Titulaire des CA de saxophone classique et jazz et d’un DEM d’analyse, il enseigne au conservatoire du XIIIème arrondissement et coordonne la classe du cycle spécialisée jazz et musiques improvisées au CRR de Paris. Par goût des extrêmes, il choisit de se consacrer aux saxophones soprano et baryton. Sa curiosité pour tous les territoires de la musique l’amène à se produire aussi bien au sein d’orchestres classiques (Orchestre de Paris, Orchestre des Prix du CNSM), des big bands (George Russell, Antoine Hervé, le POM, Jean-Loup Longnon), dans des fanfares de rue (La Bête a bon dos), avec des chanteurs de variété (Bonzom, Ü), et à côtoyer les compositeurs contemporains (Karlheinz Stockhausen, Thierry Escaich).
    De 1995 à 2000, il tourne dans le monde entier avec un groupe phare de l’humour musical, les DéSAXés, dans une mise en scène de l’humoriste François Rollin. Concerts mémorables notamment à l’Olympia, au Printemps de Bourges ou au Paléo Festival de Nyon. De 2001 à 2005, il participe, avec la Compagnie du jongleur Jérôme Thomas, à la création de Cirque Lili, spectacle représenté plus de deux cent fois en France, Italie, Autriche, Allemagne et Angleterre.
    Conjointement, il met ses qualités d’interprète, de compositeur et d’improvisateur au service de nombreuses collaborations avec Dave Liebman, Didier Levallet, l’ARFI, David Patrois, Peter Herbert, Chris Culpo, Jean-François Baëz, Claudia Solal, Eric Löhrer, Daniel Humair...
    Tous ceux qui ont pu apprécier la voix inimitable de Jean-Charles Richard dans ces différents contextes étaient loin de se douter qu’il mûrissait parallèlement le projet ambitieux – et d’autant plus risqué sur un instrument monodique – qui renvoie tout musicien à la solitude du coureur de fond : un solo absolu. Coup d’essai, coup de maître : son premier album, « Faces », paru en 2006 chez Herrade/Fairplay-Anticraft a créé l’événement (ffff Télérama, Choc du mois Jazzman).
    Depuis 2006, il dirige de nombreux orchestres, dont les répertoires se situent à la croisée du jazz et de la musique classique : Sketches of Spain de Gil Evans, avec David Liebman en invité soliste à Jazz in Marciac, au Théâtre de Bourg-en-Bresse, à la Cité de la Musique et à L’Auditorium Saint-Germain à Paris, ou encore le Newdecaband de Martial Solal avec l’Orchestre de l’Opéra de Lyon pour Jazz à Vienne 2009.

    Copyright www.jeancharlesrichard.com

    L'Olympia est à vous

    Test