JAKE BUGG

JAKE BUGG

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Rejeton de la génération Justin Bieber, Jake Bugg est un ovni de la scène pop contemporaine ayant préféré suivre les pas d’illustres chefs de file de la country folk music plutôt que la starisation express impulsée par youtube.

    Petit protégé de Noel Gallagher - dont il assure la première partie du groupe en août 2012 -, Bugg arbore fièrement sa coupe casque à la Oasis, son blouson preppy et revendique son penchant pour les cigarettes et l’alcool du haut de ses 18 ans. Attitude faussement désinvolte pour celui qui aime avant tout la musique. Celle d’outre-Manche d’abord, de la britpop des Beatles au folk de Dylan. Mais le natif de Nottingham y apporte un supplément yankee et mâtine son folklore d’accents country, empruntant dès lors un débit americana à couper au couteau. Certains de ses morceaux flirtent donc avec la sève d’un Johnny Cash quand d’autres lorgnent davantage vers le rock psychédélique de The Last Shadow Pupetts ou Arctic Monkeys et son frontman Alex Turner.

    Du tubesque garage rock « Lighting Bolt » à l’acoustique et minimaliste « Fire », ce premier effort est une célébration de la working class pop et du Swingin' Nottingham pour dénaturer l’expression dont l’unique point commun avec Bieber réside dans son potentiel à fédérer des groupies déchaînées. Une révélation.

    Eva Sauphie

    L'Olympia est à vous

    Test