JACQUES TATI

JACQUES TATI

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    1928 : « Je jouais au rugby – deuxième ligne dans l’équipe d’Alfred Sauvy au Racing Club de France – et vous savez qu’après le match, il y a une troisième mi-temps. Et dans la troisième mi-temps, j’avais déjà fait rigoler quelques types, en imitant quelques spectateurs, l’arbitre. Ce sont mes copains qui m’ont dit qu’il fallait continuer. »
    « Je pris la longue et pénible route des artistes de music-hall, allant de ville en ville, de théâtre en cirque, de cirque en cabaret. » Il crée Sport Muet, qui deviendra Impressions sportives en 1935. Il se produit au Journal (1930), au Gerny’s (1933), au Ritz (1934), au théâtre Michel (1935). En 1936, Colette publie dans Le Jounal un élogieux article sur ce jeune artiste de talent, qui poursuit sa tournée à l’Alhambra, à l’Empire, au Music-hall de l’Etoile, au Bal Tabarin et dans la plupart des capitales européennes. Il s’installe à Paris, rue de Penthièvre (1937).
    « Et puis j’ai eu envie de faire des courts métrages à prétention amusante, après que les Américains avaient fait déjà les petits films burlesques. Little Titch a inventé énormément de choses : tous les saluts, les chapeaux, les mouvements pour tout expliquer. C’est lui qui a eu l’idée d’adapter ces numéros de music-hall, ces entrées de clowns dans ces décors naturels, avec la possibilité du même coup de tourner pour le cinéma. » Il écrit le scénario d’Oscar champion de tennis (1932), On demande une brute avec Alfred Sauvy (1934), Gai Dimanche (1935) avec le clown Rhum, Soigne ton gauche (1936) et Retour à la terre (1938).
    1939 : Sa tournée en Italie est interrompue par la guerre et Tati passe quelques mois sous les drapeaux à Cambrai. Pour échapper au STO, il se réfugie en zone libre, près du village de Sainte-Sévère-sur-Indre, avec son ami scénariste Henri Marquet.
    4 juillet 1949 : Naissance de son fils Pierre-François Tatischeff.
    Il épouse Micheline Winter le 25 mai 1944. « Madame Tati, mes films ne la font pas rire. Enfin, un peu plus maintenant. »
    Il réalise son premier court-métrage : L’Ecole des facteurs (1946). On le retrouve acteur dans Sylvie et le fantôme et Le Diable au corps, de Claude Autant Lara.
    23 octobre 1946 : Naissance de sa fille Sophie-Catherine Tatischeff.
    En 1949 sort son premier long métrage : Jour de Fête.
    A partir de 1952, tournage des Vacances de Monsieur Hulot, le peintre, décorateur et scénariste Jacques Lagrange sera son collaborateur, et ce, jusqu’à la fin de sa vie.
    En 1953 sort Les Vacances de Monsieur Hulot. Le monde entier découvre ce magnifique personnage. Succès et récompenses.
    En 1956, Tati fonde Specta Films, sa maison de production. Sur le tournage de Mon oncle (1957), il collabore pour la première fois avec le dessinateur et scénariste Pierre Etaix. Le film – premier long métrage de Tati en couleur – sort en 1958 et recueille de nombreuses distinctions françaises et internationales. La famille Tati s’installe à Germain-en-Laye.
    1964 : Le grand chantier de « Tativille » est inauguré.
    Tournage du PlayTime (1965-1967) et de Cours du soir (1967).
    A sa sortie en 1967, PlayTime reçoit plusieurs distinctions à l’étranger où il est mieux accueilli qu’en France.
    Trafic sort en 1971, Parade en 1973. Mais en 1974, Specta Films fait faillite et les quatre premiers films de Tati sont saisis jusqu’en 1977. Jacques et Micheline retournent s’installer rue de Penthièvre à Paris. Le réalisateur connaît de graves problèmes de santé.
    Tati termine avec Jacques Lagrange le scénario d’un nouveau long métrage : Confusion.
    Il est emporté par une embolie pulmonaire le 4 novembre 1982.

    CINEASTE
    1947 : L’école des facteurs
    1949 : Jour de fête
    1953 : Les vacances de Monsieur Hulot
    1958 : Mon oncle
    1967 : Playtime
    1971 : Trafic
    1973 : Parade

    COMEDIEN
    « Ayant épuisé les possibilités de fonctionnaire cycliste le facteur – j’ai eu l’idée de présenter Monsieur Hulot, personnage d’une indépendance complète, d’un désintéressement absolu et dont l’étourderie, qui est son principal défaut, en fait à notre époque fonctionnelle un inadapté. » Et tout le monde est un peu hulotiste. Jacques Tati
    1932 : Oscar champion de tennis, réalisation : Charles Barrois
    1934 : On demande une brute, réalisation : Charles Barrois
    1935 : Gai Dimanche, réalisation : Jacques Berr
    1936 : Soigne ton gauche, réalisation : René Clément
    1938 : Retour à terre
    1945 : Sylvie et le fantôme, réalisation : Claude Autant Lara
    1946 : Le diable au corps, réalisation : Claude Autant Lara
    1947 : L’Ecole des facteurs
    1949 : Jour de fête
    1953 : Les vacances de Monsieur Hulot
    1958 : Mon oncle
    1967 : Playtime
    1967 : Cours du soir, réalisation Nicolas Ribowski
    1971 : Trafic
    1973 : Parade

    SCENARISTE
    1932 : Oscar champion de tennis
    1934 : On demande une brute, en collaboration avec René Clément
    1935 : Gai dimanche, en collaboration avec le clown Rhum
    1936 : Soigne ton gauche
    1938 : Retour à la terre
    1947 : L’Ecole des facteurs
    1949 : Jour de fête, en collaboration avec Henri Marquet et René Clément
    1953 : Les vacances de Monsieur Hulot, en collaboration avec Henri Marquet, Pierre Aubert et Jacques Lagrange
    1958 : Mon oncle, en collaboration avec Jacques Lagrange
    1967 : Playtime, en collaboration avec Jacques Lagrange
    1967 : Cours du soir
    1971 : Trafic, en collaboration avec Jacques Lagrange et Bert Haanstra
    1973 : Parade.

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@the_pirouettes, l’une des figures les plus attachantes de la pop hexagonale d’aujourd’hui, sera à L'Olympia le 29 novembre 2018 💑 🎟️ Bill ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia : @NoelGallagher ● 18h30 : ouverture des portes ● 20h00 : @BlossomsBand ● 21h10 : Noel Gallagher's High Flying Birds Bon con ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #OlympiaPool Avec ses 40 mètres de long et ses 6 mètres de large, la galerie rouge de L'Olympia se transformera en piscine pour vous accueil ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test