FOALS

FOALS

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Yannis Philippakis est né en Grèce le 23 avril 1986, mais grandit à Oxford, en Angleterre.
    Depuis sa tendre enfance, il est passionné par l'art, sous toutes ses formes : littérature, arts plastiques et musique. Il rencontre Jack Bevan à l'école primaire, et ils ne se quittent plus, allant jusqu'à s'inscrire dans la même université, le St John's College d'Oxford. Mais ni l'un ni l'autre achèvent leur première année.
    En effet, lassés de l'électro dansante qui sévit dans les soirées étudiantes, les deux amis décident de monter un groupe de rock, The Edmund Fitzgerald, avec Philippakis à la guitare et au chant, et Bevan à la batterie. Ne le trouvant pas assez amusant, ils le dissolvent afin de créer un nouveau projet plus en accord avec leurs attentes. Ce nouveau projet s'appellera Foals.
    De jeunes poulains prometteurs
    Le nom Foals, « poulains » en français, a été choisi selon l'étymologie du patronyme de Philippakis, qui signifie « petit amoureux des chevaux » en grec. Ce dernier et Bevan s'entourent du chanteur Andrew Mears, du guitariste Jimmy Smith, et du bassiste Walter Gervers. Ils enregistrent un premier titre autoproduit, « Try This on Your Piano », en 2006, mais Mears, qui a par ailleurs fondé son propre groupe, Youthmovies, décide de se consacrer exclusivement à celui-ci. Philippakis fait alors appel à Edwin Congreave, qui joue à peine du piano, mais qui, selon Philippakis, fait parfaitement l'affaire aux claviers.
    Après avoir fait son petit effet dans les bars et salles de concert d'Oxford, le groupe se fait repérer par le label indépendant britannique Transgression Records. Les singles « Hummer » et « Mathletics » paraissent en été 2007. Ils sont suivis en septembre d'un maxi qui annonce déjà la couleur de leur pop scintillante : Gold Gold Gold EP.

    L'Olympia est à vous

    Test