Emir Kusturica en concert à L'Olympia à Paris

EMIR KUSTURICA

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Effervescence musicale à Sarajevo

    Adolescent dans les années 1960, le bouillonnant Emir Kusturica (né le 24/11/1954) dévore la vie, traine dans les cinémas de quartier à Sarajevo, joue au football et à la guitare et se passionne pour les groupes de rock et la culture occidentale. Lorsqu’il revient travailler à Sarajevo après de brillantes études à la FAMU de Prague, sa carrière de cinéaste est déjà lancée.

    En 1980, sur le tournage du film Te Souviens-tu de Dolly Bell ?, Kusturica se lie d’amitié avec Nele Karajlić et son groupe tout juste formé, Zabranjeno Pušenje (Interdiction de fumer). Mêlant le punk-rock à la culture et l’histoire musicale des Balkans, leur univers à l’humour corrosif dénonce la face cachée de la Yougoslavie communiste – univers dans lequel le cinéaste puise lui aussi son inspiration. En 1984, Zabranjeno Pušenje (sans Emir Kusturica) crée l’évènement avec Das Ist Walter, un premier album aussi populaire qu’irrévérencieux : les critiques contre le maréchal Tito, tout juste décédé, y sont jugées un peu trop acerbes.



    En retrait du star system


    Auprès de ses complices musiciens, parallèlement à ses autres engagements, Kusturica a repris la guitare et appris la basse. Après son film Papa est en voyage d’affaires (1985), sa première Palme d’or, il s’investit de plus en plus sérieusement dans la musique, au point de partir en tournée. Dans la seconde moitié des années 1980, starisé dans le monde du cinéma, Kusturica prend du recul, heureux de savourer un relatif anonymat en tant que bassiste. C’est à cette époque, qu’il fait la connaissance du compositeur et musicien serbo-croate Goran Bregovic.

    Deux zones non fumeur

    Entre 1984 et 1989, cet orchestre de gypsy-rock au complet sort quatre albums, devenus depuis les symboles d’une jeunesse bosniaque en perte de repères. Mais en 1991, la guerre divise le groupe en deux. Une partie reste en Bosnie à Sarajevo (où elle continue à se produire et revendiquer son authenticité, sous le nom original de Zabranjeno Pušenje) alors que l’autre partie se retrouve en Serbie. Cette dernière comprend le leader Nele Karajlić, le violoniste Dejan Sparavalo et Emir Kusturica (à temps partiel, lorsqu’il ne réalise pas de films !) et poursuit une carrière internationale sous le nom de The No Smoking Orchestra.

    En signant la bande originale du film Chat Noir, Chat Blanc (1998), The No Smoking Orchestra officialise son statut de compositeur des musiques de films d’Emir Kusturica. Répondant aux besoins du cinéaste, Nele Karajlić et Dejan Sparavalo composent des musiques originales empruntant au folk, au tango, au rock et même à la techno. Car la musique, indissociable de l’œuvre de l’artiste, insuffle de la poésie et dédramatise des histoires souvent tragiques.



    Le temps de l’unza


    Même quand la guerre du Kosovo éclate en 1999, il honore ses engagements de guitariste afin d’assurer la tournée européenne du groupe, qui prend alors le nom de Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra.

    Puis, son fils Stribor Kusturica devient batteur permanent du groupe. Ils baptisent unza unza, leur rumba slave, leur rock composé avec divers instruments acoustiques, leur méli-mélo sonore, qui soulève les foules de Paris à Buenos Aires.

    L’album Unza Unza Time (2000) est suivi du documentaire sur la vie du groupe Super 8 Stories (2001). Entièrement tourné par Kusturica en caméra super 8, il dresse comme toujours le portrait de gens déracinés mais jamais résignés, qu’il s’agisse des peuples tziganes ou de musiciens devenus stars, rescapés de cette ex-Yougoslavie déchirée qui les a vu naître unis.

    ...

    et le temps de l’opéra

    Président du jury à Cannes en 2005, en smoking et en toute décontraction, le cinéaste et son orchestre jouent sur la croisette. En 2007, après plus de 500 concerts dans une trentaine de pays, le No Smoking Orchestra présente à Paris, en exclusivité mondiale, l’adaptation du film Le Temps des Gitans en opéra-punk-rock. Depuis, l’orchestre le plus cinéphile des Balkans a entamé une tournée mondiale.

    Copyright 2010 Music Story Anne Yven

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@the_pirouettes, l’une des figures les plus attachantes de la pop hexagonale d’aujourd’hui, sera à L'Olympia le 29 novembre 2018 💑 🎟️ Bill ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia : @NoelGallagher ● 18h30 : ouverture des portes ● 20h00 : @BlossomsBand ● 21h10 : Noel Gallagher's High Flying Birds Bon con ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #OlympiaPool Avec ses 40 mètres de long et ses 6 mètres de large, la galerie rouge de L'Olympia se transformera en piscine pour vous accueil ...

    • Suivez-nous sur

    L'Olympia est à vous

    Test