Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
Dr  FEELGOOD

Dr FEELGOOD

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Avec Dr. Feelgood, tout est d'emblée réuni pour entrer dans la légende. Le groupe se forme dans l'improbable bourgade de Canvey Island (Essex) noyée de fumées industrielles, les quatres membres du groupe sont d'authentiques prolétaires anglais aux noms qui claquent comment un accord de The Rolling Stones : Lee Brilleaux, né Lee Collinson (chant), Wilko Johnson (guitare), The Big Figure, né John Martin (batterie) et John B Sparks (basse). Enfin le nom du groupe provient d'un titre composé par un obscur bluesman américain, repris par Johnny Kidd & the Pirates.

    Formé en 1971, Dr. Feelgood écume bien vite le circuit ingrat des pubs, en particulier du fameux ouest londonien. Il faut quatre ans à Dr. Feelgood pour sortir un premier album sentant la sueur et la bière, dégoulinant de rhythm 'n' blues jusque sur la sciure des planchers. Down by the Jetty en 1975 est un electrochoc, les rock critics d'Angleterre et de France en particulier célèbrent le "retour" du rock en opposition au longueurs du rock progressif, alors à son apogée.

    Dès son suivant les fans suivent, Malpractice sort dix mois après Down by the Jetty soit en octobre 1975. Il se classe n° 17 en Angleterre. Il faut ensuite à peine un an à Dr. Feelgood pour parvenir au sommet, et réussir l'exploit rare de classer un album en public au sommet des ventes. Stupidity est l'exact reflet des prestations de Dr. Feelgood, avec en particulier le jeu de guitare halluciné d'un Wilco Johnson qui ressucitte les moulinets de bras et les sauts genous collés de Pete Townsend.

    Authentiques et urgents Dr. Feelgood et ses collègues du pub rock, ouvrent la voie à une génération de rockers anglais qui n'auront de cesse de bousculer les règles et de porter haut l'étendard d'un rock redevenu séminal. Hélas après un honnête Sneakin' Suscpicion (1977), Dr. Feelgood connaît un coup dur avec le départ de Wilco Johnson, parti former les éphémères Solid Senders.

    Malgré les qualités de Gypie Mayo, Wilko Johnson n'est jamais vraiment remplacé, surtout dans le coeur des fans. Be Seeing You (1977) et Private Practice (1978) montrent la baisse de forme de Dr. Feelgood, débordé par le sens de la provocation du punk et surtout confronté à ses limites. Autant Dr. Feelgood s'est montré habile à transcender un répertoire de rock et de rhythm 'n' blues sentant bon les origines, autant il s'avère incapable de composer un répertoire qui lui appartient. De plus les plus grands succès du groupe, « Roxette », « She Does It Right » et « Back in the Night » sont l'oeuvre de Wilko Johnson.

    En 1981 Gypie Mayo jette l'éponge d'une impossible succession, en 1982 ce sont les historiques The Big Figure et John B Sparks qui quittent le groupe. Dr. Feelgood est désormais incarné par le seul Lee Brilleaux, showman infatigable et bon chanteur de rhythm 'n' blues, mais c'est tout. La carrière de Dr. Feelgood se décline alors en tournées dans les circuits B, en albums sans grand intérêt et en compilations qui raniment le souvenir de la grande époque du groupe.

    Le 7 avril 1994, Lee Brilleaux décède à l'âge de 41 ans. Dr. Feelgood ne s'arrête cependant pas, le groupe continue et tourne toujours malgré l'abscence de tout membre originel dans la formation actuelle. En 2005 sort le DVD et CD Going Back Home, qui regroupe l'intégrale des enregistrements de Stupidity et un concert filmé à The Kursaal de Southend-on-Sea (Essex).

    Le réalisateur Julien Temple consacre en 2009 le film Oil City Confidential à la légende des premières années de DR. Feelgood. Si l'ordonnance de Dr. Feelgood n'a pas particulièrement favorisé les membres du groupe, elle a été salutaire pour le rock, gràce lui en soit rendue.

    Copyright 2010 Music Story François Alvarez

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test