Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
DOORS (sans Jim Morrison)

DOORS (sans Jim Morrison)

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos



    Is everybody in ? The ceremony is about to begin

    Même si ce n'est pas évident, la base principale de la musique de The Doors est le blues. Les quatre musiciens jouaient le blues des pionniers pour s'échauffer, répéter, et ont inscrit à leur répertoire de scène bon nombre de standards. Jim Morrison se voulait un chanteur de blues, et l'était. Le quatuor s'est assemblé début 1966 à Los Angeles, passionnés de musique et de cinéma Jim Morrison (chant) et Ray Manzarek (claviers), recrutent le batteur John Densmore, puis le guitariste Robby Krieger.

    Une fois prêt, le groupe, qui a choisi son nom en référence au poète William Blake cité par Aldous Huxley (« les portes de la perception »), écume les bars et les clubs du Sunset Strip. Ils sont finalement engagés au fameux Whisky a Go Go où ils deviennent le « groupe résident », jouant plusieurs fois par nuit.

    Elektra

    En mai 1966 le chanteur du groupe Love, Arthur Lee, convainc le patron de sa maison de disques Elektra, Jac Holzman, d'aller les entendre au Whisky. Peu impressionné par trois « gigs », il le devient soudain le quatrième soir, enchanté par leur arrangement de « Alabama Song » de Kurt Weill, et par l'orgue baroque dans « Light My Fire ».Mais déjà, Jim Morrison se signale par son absentéisme au Whisky, souvent reclus dans son appartement de Alta Cienega, abruti par des ampoules de LSD liquide. Le soir où Morrison entonne son oedipien « Father, I want to kill you ! Mother, I want to fuck you ! » lors de son poème « The End », il les vire aussitôt.

    Holzman leur impose son producteur-maison Paul Rothchild réticent à la tâche au début, il s'adjoint l'ingénieur du son Bruce Botnick et tous deux vont peaufiner, voire créer, le son unique du groupe. Le premier album de The Doors est mis en boîte à Hollywood. En une semaine sur quatre pistes. The Doors sont l'un des très rares groupes de rock à ne pas utiliser de guitare basse , sa partie étant remplacée par la main gauche de l'organiste Ray Manzarek sur son Fender keyboard bass, la droite et le pied assurant les parties d'orgue.

    En octobre 1966 les Doors sont engagés au club Ondine à New York où c'est la première fois qu'ils se rendent ; là, ils côtoient le milieu underground de la ville, la Plastic Factory d'Andy Warhol en particulier.

    Rock stars

    Le 4 janvier 1967 sort l'un des plus grands albums de l'histoire du rock, sans doute le meilleur « premier » album d'un groupe du genre. Il ne s'en vend que dix mille copies le premier mois et toutes sur la côte Ouest. Le premier 45t, « Break On Through (To The Other Side) » est un échec, mais Holzman sort aussitôt les sept minutes et demie de « Light My Fire » pour les stations de radio FM locales qui le diffusaient déjà. « Light My Fire », son texte à double sens, le long pont à l'orgue, la ligne de guitare exquise, la voix immédiatement sensuelle et mystérieuse, le refrain imparable : les stations de radio le diffusent sans discontinuer et le titre est n°1 en juin, relançant les ventes de l'album.

    When the music is over

    Strange Days est enregistré et publié en novembre 1967. Mieux équilibré , plus ambitieux aussi, il installe The Doors définitivement. Un mois plus tard Morrison est inculpé d'obscénité lors d'un concert qui dégénère en émeute, le 10 décembre à New Haven, un policier le découvre dans une douche des loges en pleine action avec une groupie. En 1968 le groupe se produit en Europe, mais pas en France. Le troisième album Waiting For The Sun (son unique n°1 aux USA) est salué comme le meilleur des trois premiers. « Hello, I Love You » et son riff qui fera école est son deuxième n°1 le 3 août.

    Miami

    Les ennuis avec la justice de Jim Morrison atteignent le comble en mars 1969 lors d'un concert le 1er mars au Dinner Key Auditorium à Miami où il est accusé de conduite lascive publique, le tout assorti d'incitations à l'émeute, tant les concerts du groupe deviennent plus que houleux, tous envahis par la maréchaussée qui épie chaque geste du chanteur (déjà barbu) et la conduite des spectateurs. La tournée européenne qui doit débuter le 28 août n'a pas lieu.

    « Number 3 »

    Le boursouflé The Soft Parade sort en juillet de la même année. Mais en février 1970, Morrison Hotel/Hard Rock Cafe rassemble fans et détracteurs, surtout la première moitié (Hard Rock Cafe) !Le reste de l'année se déroule dans le chaos, notamment lors d'une apparition désastreuse au festival de l'île de Wight en août, où le public est atterré par la présence d'un Jim Morrison au visage mangé par la barbe, grossi, et totalement désabusé.Le procès attendu a lieu le même mois, et Jim Morrison est effectivement reconnu coupable et condamné un peu plus tard à six mois de prison ferme, mais fait appel du jugement. Il est finalement condamné à 500 dollars d'amende, six mois et soixante jours de travaux forcés.En septembre Jimi Hendrix meurt à 27 ans. Janis Joplin le suit moins d'un mois plus tard, à 27 ans. Le 27ème anniversaire de Jim Morrison approchant, le troisième J se surnomme lui-même « number three ».

    The End

    Enregistré en dix jours mixage compris, L.A. Woman est un disque magnifique, qui devient la meilleure vente de The Doors dans le monde. Le 12 décembre 1970 le chanteur annonce sa séparation du groupe. Et s'envole pour Paris avec Pamela en mars 71 dans l'intention de se ressourcer, surtout faire une pause. Sa femme le découvre inanimé dans son bain le 3 juillet 1971, le jour même où « Riders On The Storm » entre dans le hit parade du Billboard. Jim Morrison est mort à vingt sept ans dans des circonstances jamais élucidées et un mythe est né. Inhumé au cimetière du Père-Lachaise, sa sépulture est devenue l'un des trois lieux les plus touristiques de la capitale française.

    Le mythe

    Les trois survivants décident de poursuivre l'aventure. La tentative dure jusqu'en 1973, après une tournée européenne et deux albums dispensables (Full Circle et Other Voices). En 1978 ils ont écrit la musique d'accompagnement de poèmes de Jim Morrison pour l'album An American Prayer. En 1991 Hollywood n'a pas manqué de commémorer le vingtième anniversaire de la mort du mythe Jim Morrison : le réalisateur de Platoon, Oliver Stone, avec l'aide précieuse des trois autres membres, a commis The Doors. Même s'ils ont reconnu que Val Kilmer est criant de vérité et que les plans de concerts sont irréprochables, Manzarek, Krieger et Densmore ont désavoué le film, et fait supprimer à vie du catalogue Elektra la bande son originale. Vingt ans après cette mise en images, le réalisateur Tom DiCillo livre au printemps 2010 When You're Strange, documentaire biographique mêlant images d'archives et séquences du film de Jim Morrison, HWY: An American Pastoral, jamais présenté au public. L'acteur et fan Johnny Depp fait le commentaire en voix off.

    Copyright 2010 Music Story Jean-Noël Ogouz

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@HollySiz est enfin de retour ! L’occasion de retrouver l’artiste pour un concert débordant d’énergie 💥💫 Billets → https://t.co/u0rstOs9RR ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    .@liamgallagher présentera son tout premier album solo "As You Were" à L'Olympia 🎸 Billets → https://t.co/KPQymALCNx https://t.co/3LZsLEVHS ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @Weezer played an amazing greatests hits show tonight 19/10 in #Paris at @OLYMPIAHALL : MERCI MERCI MERCI #indie #pop #rock @theorwells http ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Une bien belle soirée à l' @OLYMPIAHALL avec @boulay_isabelle ! 🎶👏🌹🌸👏 https://t.co/1YzdKeBYbk

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test