DIANE TELL

DIANE TELL

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Diane Tell, de son vrai nom Diane Fortin, est née le 24 décembre 1959 à Québec. Son père, Michel Fortin, est un médecin québécois et sa mère Gloria Pelletier, professeur et théologienne, est américaine. Avec ses parents et ses deux frères, Diane Tell part à Paris car son père doit terminer ses études de chirurgie.

    De retour dans son pays, alors qu’elle rêve de devenir skieuse professionnelle, son père l’inscrit au conservatoire. Elle y apprend le violon. Puis à la fin des années 60, elle troque son violon pour la guitare classique et suit des cours au Conservatoire de Montréal. Elle achève ses études musicales par la guitare jazz avec Sam Balderman au CEGEP de Saint-Laurent.

    Ses quatre premiers albums, Premier Album (1977), Entre Nous (1979), En Flèche (1980) et Chimères (1982), qu’elle a entièrement écrits et composés, ont été enregistrés aux Etats-Unis. C’est dans l’album En Flèche que se trouve le tube « Si j’étais un homme ». Cette chanson s’exporte en Europe et ouvre de nouvelles portes à la chanteuse. En 1981, Diane Tell devient le phénomène de l’année au Québec.

    Puis toujours au début des années 80, elle s’installe en France où elle collabore avec des auteurs comme Boris Bergman, Maryse Wolinski, Maryline Desbiolles et Françoise Hardy.

    Au début des années 90, elle se voit confier un rôle dans le spectacle La Légende de Jimmy, de Michel Berger et Luc Plamondon (mis en scène par Jérôme Savary). Si le spectacle ne connaît pas le succès escompté, la chanson « La Légende de Jimmy », qu’elle interprète, est très bien reçue. Jérôme Savary écrit alors le spectacle Marylin Montreuil et lui confie le rôle principal. Il se joue au théâtre national de Chaillot.

    En 1996, elle écrit et compose l’album, Désir Plaisir Soupir, qui comprend des chansons en français et des chansons en anglais. Lors de l’enregistrement à Londres, elle fait la connaissance de l’ex-guitariste des Pretenders, Robbie McIntosh. A partir de là, les deux artistes collaborent.

    En 2005, elle enregistre son album, Popeline, à Londres entourée de musiciens réputés. L’album comprend même une reprise du groupe Coldplay, « The Scientist ».
    Durant l’été 2006, elle anime l’émission Les Louves sur France Inter. Diane Tell remonte sur les planches d’octobre 2008 à janvier 2009 pour la comédie musicale de Laurent Ruquier mise en scène par Alain Sachs, J’me voyais déjà. Ce spectacle est construit autour du répertoire de Charles Aznavour et réunit des artistes comme Jonatan Cerrada, Arno Diem et Pablo Villafranca.

    Copyright 2010 Music Story Anne-Claire Duchossoy

    L'Olympia est à vous

    Test