DANIEL LEVI

DANIEL LEVI

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Daniel Lévi naît le 26 août 1961 à Constantine en Algérie. Il débarque en France avec ses parents à Lyon où il passe son enfance. Ce benjamin d’une famille de sept enfants étudie le piano pendant dix ans au conservatoire de la ville. En 1983, il monte à Paris et fait ses premiers pas dans l’univers discographique. Il compose et enregistre l’album Cocktail sans interpeller le public. Un début décevant qui l’amène néanmoins à poursuivre et apprendre son métier. Il chante dans des hauts lieux parisiens, sur des plages de la Côte d’Azur et d’outremer en reprenant des standards de soul. Il fait des rencontres, dont celle de Gloria Gaynor, qui l’engage en première partie de sa tournée européenne. Le maître Michel Legrand lui propose lui d’enregistrer des chansons de la bande originale du film Parking de Jacques Demy (1985).

    Quand Daniel Levi a pris les habits de Moïse, il avait déjà une belle expérience de la comédie musicale. En 1991, il était l’un des protagonistes du spectacle Sand et les Romantiques, écrit par Catherine Lara et Luc Plamondon. Il interprète sur la scène du Châtelet Frédéric Chopin et Alfred de Musset, mais à l’époque, la comédie musicale ne fait pas encore vraiment recette.

    Disney vend des contes de fée. Et Daniel Lévi continue d’écrire le sien quand il signe un contrat avec le studio américain. En 1993, il enregistre « Ce rêve bleu », la chanson du dessin animé Aladdin. Ce duo avec la chanteuse Karine Costa le fait davantage connaître du grand public car il devient un réel succès. Puis retour dans l’ombre jusqu’en 1996 où les studios d’AB Productions lui permettent de sortir un nouvel album, Entre Parenthèses. La sortie du disque reste confidentielle mais Daniel organise lui-même un concert en solo au Bataclan.

    C’est tellement rien d’y croire

    Daniel Levi n’a pas perdu de vue son rêve. Quand l’équipe menée entre autres par le producteur Albert Cohen et le réalisateur Elie Chouraqui prépare la comédie musicale Les Dix Commandements, elle choisit sur casting l’artiste à la voix harmonieuse. En octobre 2000, Daniel Levi connaît la consécration dans le rôle de Moïse, qu’il incarne avec charisme et conviction. La comédie musicale est un triomphe au Palais des Sports durant plusieurs semaines et en tournée. L’album se vend à 1,3 million d’exemplaires et le single pharaonique « L’Envie d’aimer » de Pascal Obispo, Patrice Guirao et Lionel Florence, porte le spectacle.

    Après l’arrêt des Dix Commandements, Daniel Lévi reprend sa carrière solo mais peine à faire fructifier sa nouvelle notoriété. Son personnage de comédie musicale l’emprisonne-t-il aux yeux du public ? A-t-il un répertoire assez fort ? Sa voix à l’aise dans la variété comme dans un registre plus soul reste toujours son atout. Mais en 2003 son troisième album, Ici et Maintenant, auquel collaborent Gildas Arzel et Erick Benzi ne fait pas pour autant de lui un Garou potentiel. Il a tout de même acquis un public, devant lequel il se produit à l’Olympia en mars 2003.

    En 2005, il réitère avec un disque écrit entre autres par Pascal Obispo et Lionel Florence, Le cœur ouvert. Le single réussi « L’amour qu’il faut » ne réussit pas à porter l’album. En octobre 2007, Daniel Levi est de retour sur scène au Casino de Paris. Depuis quelques années, le chanteur se consacre beaucoup à des actions et des concerts à but caritatif. 

    Copyright 2010 Music Story Paula Haddad

    L'Olympia est à vous

    Test