Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
CRISTINA BRANCO

CRISTINA BRANCO

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Née en 1972, Cristina Branco grandit à Almeirim, petit village portugais situé au nord de Lisbonne, dans un pays où la révolution des œillets de 1974 a laissé des traces, où la « Reine du fado » Amalia Rodrigues se voit empêchée de chanter et où cette musique appartient désormais au passé.

    La jeune Cristina se destine à une carrière de journaliste et suit des études de communication tout en écoutant de la bossa nova, du jazz ou du blues. C'est le jour de son dix-huitième anniversaire qu'elle ressent comme un coup de foudre pour ce style traditionnel portugais, lorsque son grand-père lui offre un disque d'Amalia Rodrigues : Rara e Inédita.

    Cristina Branco se met alors à travailler sa voix en suivant des cours, dans les années 1990, à une époque où de jeunes musiciens tentent également de réhabiliter leurs racines musicales. Sa participation à une émission de télévision portugaise lui permet de se produire en Hollande où elle donne un concert au théâtre de la ville de Zeist. L'enregistrement réalisé à cette occasion, Cristina Branco in Holland (1999), est distribué succinctement mais son talent immédiatement repéré.

    Le deuxième disque, intitulé Murmurios (2000), reçoit le Choc de l'année catégorie musique du monde de la revue classique Le Monde de la musique, de même que le suivant, Post-Scriptum (2000). Elle accumule alors les concerts : New York, Lisbonne, le Festival d'Edimbourg ou le prestigieux Concertgebouw d'Amsterdam en Hollande, justement, pays qui l'a si bien accueillie. Elle lui rend ainsi un hommage, au travers du poète néerlandais Jacob Slauerhoff qui vécut au Portugal, avec son disque Cristina Branco Canta Slauerhoff (2001).

    Pour les deux albums suivants, elle puise son aspiration chez le poète portugais David Mourao Ferreira : Corpo Iluminado (2003) et Sensus (2005). Habituellement accompagnée de trois guitaristes, Cristina Branco incorpore maintenant le piano dans ses orchestrations. Ullisses (2005) s'inscrit ainsi dans la continuité du précédent tandis qu'elle tire une sorte de bilan, après dix ans de carrière, avec un Live (2007) enregistré sur la scène du théâtre de Leiden.

    Avec le disque Abril (2008), Cristina Branco délivre son enregistrement sans doute le plus personnel, et ce malgré l'hommage rendu aux compositions de José « Zéca » Afonso. Les réorchestrations, d'une grande richesse expressive, réveillent cette musique et prouvent ainsi toute sa modernité.

    Copyright 2010 Music Story Sophie Lespiaux

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Un concert exceptionnel pour #AgirEnScène et dire #StopPauvreté, ça vous dit ? Alors réservez vite vos places ! https://t.co/dtkH5rEvF9 ht ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    J-3🎤Belles dernières répéts @vincentniclo🎤On se retrouve encore #EntreToiEtNous pr ton concert #EntreVousEtMoi à @OLYMPIAHALL🎤Ce sera GÉANT💗 ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    J-5 avant de voir la vie en rose à @OLYMPIAHALL avec @vincentniclo et la Family ! Le bonheur quoi !!! https://t.co/a3RQuL9RqC

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveReport @SylvieVartan, merveilleuse, à l'@OlympiaHall : https://t.co/Gcpd3jlTJo. Chronique, photos & vidéos ❤️ #ForeverSylvie https: ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test