BERRY à l'Olympia

Berry

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Du théâtre…

    Née Elise Pottier, elle choisi l’école buissonnière à seize ans, puis se laisse convaincre par un professeur d’étudier la comédie. Elle s’y trouve à son aise et progresse au rythme des pièces contemporaines et classiques qu’elle interprète sur les scènes nationales de province et quelques théâtres parisiens. En 2000, elle campe Henriette dans Les Femmes savantes, de Molière, mise en scène par Béatrice Agenin, (la pièce est nominée aux Molières cette année là).

    à la musique

    En secret, Elise Pottier écrit, joue du piano, de la guitare, mais n’ose se lancer seule en scène. C’est à Poitiers, d’où elle est originaire, qu’elle rencontre Manou, un jazzman qui devient son complice et l’aide à composer quelques chansons. En juillet 2006, le duo rencontre Lionel Dudognon. Ils enregistrent une vingtaine de titres au charme doux-amer.

    Coup de chance et coup de coeur

    Le hasard d’une rencontre permet à Manou de prendre contact avec Universal. A l’écoute de la maquette, les directeurs artistiques sont si séduits qu’ils confient à la jeune femme un studio à Bruxelles, ainsi que des musiciens de renom tels Laurent Vernerey, Denis Benarrosh, Clive Deamer et le grand sorcier du son Eumir Deodato ; ils vont sobrement enrichir les compositions de cette jolie brune, qui prend le pseudo de Berry, en hommage à l’écrivain George Sand, son héroïne et emblème de la région Centre.

    Le bonheur

    Elle apprivoise ses chansons sur scène en première partie de Michel Delpech, Abd Al Malik et Vincent Baguian, au cours des mois qui précèdent la sortie son album Mademoiselle, le 25 Février 2008. Le premier single « Le Bonheur », bénéficie d’un appui médiatique conséquent, radio, presse, internet…, difficile de passer à côté de cette chanson dans laquelle la voix de Berry ressemble à s’y méprendre à celle de Carla Bruni. Une similitude dont la Poitevine se défend. Il suffit d’ailleurs d’explorer le reste de cet album folk et pop, aux mélodies ciselées, pour entendre que son répertoire emprunte surtout aux autres muses de ses musiciens (Françoise Hardy ou Keren Ann) mais porte aussi un charme rafraîchissant, original donc. Disque d'or en décembre 2008, Mademoiselle lui ouvre déjà les portes de l’Olympia. Berry a toutes les raisons d’afficher un grand sourire.

    Copyright 2010 Music Story Anne Yven

    L'Olympia est à vous

    Test