BERNARD DIMEY à l'Olympia

BERNARD DIMEY

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Né à Nogent le 16 juillet 1931 et venu à Montmartre qu’il connut sur les derniers jours de sa grande époque de rendez-vous de peintres et berceau de la bohème. À ce jour c’est sans doute le dernier poète français à avoir rencontré un public relativement large et résolument populaire.

    Touche à tout, il est principalement connu pour ses poèmes, repris par divers artistes tels Charles Aznavour, Jehan et sa fille Dominique Dimey. Une revue de Haute-Marne publie ses premiers poèmes, il a alors quinze ans. Puis quelques années plus tard, deux petits recueils de poèmes de Bernard paraîtront aux éditions Seghers. Dimey passera ses années de jeune homme à Troyes où il s'adonnera à l'écriture, au journalisme et à la peinture sous le pseudonyme Zelter.

    Il commencera a boire durant la guerre d'Algérie, et cette réputation de pilier de bar le suivra jusqu'à la fin de sa vie. a 25 ans il s'installe à Montmartre où ils propose ses chansons aux artistes du moment : Zizi Jeanmaire (« Mon truc en plume » 1961), Yves Montand, Charles Aznavour (« La Salle et la terrasse » 1983), Serge Reggiani (« Les seigneurs » 1979), Henri Salvador (« Syracuse » 1962), Patachou, Juliette Gréco, Les Frères Jacques (« Frédo » 1973), Mouloudji (« Une soirée au Gerpil »), Jean-Claude Pascal...

    Avec son physique jovial, barbe en bataille et lunettes d'instituteur, Bernard Dimey s'est promené dans la vie en observant un monde peuplé de prostituées affectueuses, de bookmakers en exil, de mongoliens amoureux, d'assassins méticuleux.

    Un contrôle fiscal le mettra sur le paille et il ne s'en sortira que grâce à sa compagne Yvette Cathiard.

    Il est décédé le 1er juillet 1981 à Paris.

    Copyright 2010 Music Story

    L'Olympia est à vous

    Test