Bienvenue sur le nouveau site de L’Olympia version Bêta. Revenez régulièrement découvrir nos nouveautés.

Fermer
AXELLE RED en concert à l'Olympia

AXELLE RED

Souhaitez-vous recevoir les alertes via Facebook Messenger ?

Ou

Via mail

    Abonnement confirmé.

    À propos

    Fabienne Demal, connue sous le pseudonyme d’Axelle Red, est née le 15 février 1968, dans le nord de la Belgique, côté flamand. Adepte de la danse classique qu’elle pratique assidûment dès son plus jeune âge, la jeune fille est aussi une passionnée de musique soul des années Motown et d’Aretha Franklin en particulier, un virus qui la saisit dès l’adolescence.

    Avec un single intitulé « Little Girl », classé dans le Top 50 belge en 1983, il n’en faut pas plus à Faby, son premier surnom, pour vouloir consolider ce succès et faire de la chanson son activité. La jeune interprète est repérée en 1985 par le producteur Mick Ronson, collaborateur de David Bowie et propriétaire du label anglais Redbus, mais cela n’aboutit pas. Elle change de pseudonyme, devenant Axelle, et enregistre son deuxième 45-tours : « Back to Tokyo », entamant dans la foulée des études de droit à la fac, tout en suivant des cours de cinéma et de théâtre.

    Le début du succès

    En 1989, sort « Kennedy Boulevard », pour lequel elle reçoit un disque d’or en Belgique, puis l’année suivante « Aretha et moi », qui lui permet de décrocher un contrat avec Virgin en 1991. Son diplôme d’avocate obtenu, elle décide de se consacrer pleinement à la musique et enregistre son premier album, Sans Plus Attendre, qui paraît en 1993 sous son nom d’artiste définitif : Axelle Red. Si le premier extrait (« Elle danse seule ») passe relativement inaperçu, quelques compositions font de cet album un énorme succès en France, au Canada et dans l’Europe entière. En premier lieu, « Sensualité », qui mélange ses genres favoris, la soul et le Rhythm ’n’ Blues, puis « Je t'attends » et « Le Monde tourne mal », qui la font connaître en dehors de ses frontières : soit au total un demi-million d'exemplaires. Axelle Red n’est pas seulement une chanteuse dotée d’une voix rauque et puissante sur un corps frêle, elle est aussi et surtout une artiste qui aime la scène. Enchaîner les festivals et plusieurs tournées d’affilée ne lui fait pas peur, et elle se constitue ainsi une grande assurance en public et les faveurs d’un grand fan-club qui remplit les salles partout où elle se produit.

    Le temps des récompenses

    Le succès continue en octobre 1996 avec la sortie dans les bacs du deuxième album A Tâtons, dont le succès confirme sa popularité. Mais c'est surtout 1998 qui s'avère une année pleine pour la chanteuse : après un mariage en mars avec son compagnon Filip Vanes, qu’elle avait rencontré sur les bancs de la fac et qui est devenu son manager (et avec qui elle aura trois enfants), elle fait paraître en mai Con Solo Pensarlo, album où elle reprend ses chansons en espagnol, étant tombée amoureuse de l’Espagne lors d’un séjour. Et, cerise sur le gâteau, au mois de juin, sort le single enregistré en duo avec Youssou N’Dour, qui devient l’hymne de la Coupe du monde de football : « La Cour des grands ». Le succès de l’équipe de France multiplie les ventes du single qui aurait pu aller plus haut si les joueurs n’avaient remis au goût du jour – et de l’ambiance festive du vestiaire – le tube de Gloria Gaynor « I Will Survive ».

    Un troisième album en français paraît l’année suivante : Toujours Moi, sur lequel on trouve les tubes « Ce matin » et son plus fameux titre, « Parce que c’est toi » et qui lui vaut la Victoire de la musique de l'interprète de l'année. Fatiguée par plusieurs mois de concert, elle abandonne la scène et se retire un temps du monde de la musique. Il faut attendre l’année 2002 pour assister à son retour avec un surprenant « Manhattan-Kaboul », marquant son incursion dans la chanson engagée, en duo avec Renaud. Le titre obtient un succès énorme et est récompensé en 2003 aux Victoires de la musique (Chanson originale de l’année) et aux NRJ Music Awards (Chanson francophone de l’année).

    En novembre 2002, sort l'album Face A / Face B que la chanteuse a co-réalisé avec Al Stone, notamment producteur de Jamiroquai et de Björk. Plus sombre et mélancolique, abordant des sujets d’actualité tels que la drogue (« Blanche neige ») ou les enfants soldats (« Pas maintenant »), il se vend moins bien que les précédents.

    Une chanteuse engagée

    Cette incursion dans la chanson « à message » (social, politique) confirme un engagement qui n’est pas tout neuf. Ambassadrice pour l’UNICEF depuis ses débuts, Axelle Red déclare d’ailleurs : « J’aimerais que les gens pensent, comme moi, en la perfectibilité de ce monde. D’ailleurs, c’est par nous, les artistes que ça commence. Nous sommes les porte-parole. Nous transmettons des messages positifs, qui dénoncent les maux de l’humanité, comme l’intolérance. Les gens veulent autre chose, un monde meilleur, qui ne soit pas dirigé par un seul pays. Moi, mon message, c’est : allez voter… »

    Pour la chanteuse, qui aime prendre son temps, quelques années sont nécessaires à la gestation de l’album Jardin Secret, qui paraît en 2006. Composé entre Bruxelles et les fameux studios Stax de Memphis – un rêve de gamine, reconnaît-elle –, le disque s'inspire de la grande variété américaine, soul et gospel des années 70. Cette même année, la chanteuse belge est faite Chevalier des Arts et des Lettres.

    Avec sa chevelure flamboyante et ses airs de femme fragile, Axelle Red suit sa route, jalonnant son parcours de succès. De la petite Faby à aujourd’hui, elle a eu le temps de mûrir musicalement et de dépasser cette étiquette de « chanteuse de variétés » pour s’imposer comme un auteur, compositeur et interprète originale à la personnalité forte.


    Copyright 2010 Music Story

    Ses passages à l’olympia

    #LiveOlympia

    • Filtrez par

    Blog Olympia

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Pre-sale tickets for our show at the @OLYMPIAHALL available now! https://t.co/5Lv78zTcPy https://t.co/OG1dqdDIZ7

    L'Olympia

    Blog Olympia

    Quel titre du dernier album de @juliettearmanet, "Petite Amie", préférez-vous ? ❤️ A L'Olympia les 6 (complet) et 7 mars 2018 → https://t.c ...

    L'Olympia

    Blog Olympia

    @texastheband à Paris chez @OLYMPIAHALL pendant 3 jours, c'est déjà fini... Arf... Mais que c'était bon ! https://t.co/wXAFUm8PKA

    L'Olympia

    Blog Olympia

    #LiveOlympia@thedamso à L'Olympia le 6 novembre 2017 🖖 Photo 📷 @s_kent7 #damso #dems #ipséité #ipséitétour #batteriefaible #92i #saal ...

    • Suivez-nous sur

    Vous aimerez aussi

    L'Olympia est à vous

    Test