MANU KATCHE



Formation classique, Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, à l’origine le musicien Manu Katché est promis à la noble carrière de percussionniste au sein d’un orchestre symphonique. Probablement est-ce là l’une des causes du « son Katché » qui fait que son coup de baguette est reconnu entre mille par les mélomanes avertis. Un coup de baguette qui va le détourner du classique pour le mener au jazz puis au pop-rock. Très vite on le retrouve, musicien de scène et de studio, aux côtés des grands Français : Goldman, Souchon, Chedid, Catherine Lara, Michel Jonasz mais il doit l’explosion de sa carrière à Peter Gabriel qui lui demande de tenir la batterie pour l’album « So ».

Certains musiciens refusent d'être rangés dans une catégorie, au risque de déranger les plus timorés. C'est le privilège de Manu, capable de brasser toutes les influences et de s'adapter à tous les styles.

Immédiatement, le son très particulier de ses drums le fait repérer par les stars du pop-rock et lui ouvre les portes des studios et grandes scènes internationales. Ainsi va-t-il enregistrer pour Joni Mitchell, Sting, Dire Straits, Tears for Fears, The Christians, Robbie Robertson, Joan Armatrading, Paul Young, Tracy Chapman, Youssou N’Dour, Pino Danielle, Simple Minds, Joe Satriani, Richard Wright sans bouder pour autant ses camarades francophones puisqu’il retrouve entre deux Véronique Sanson, Francis Cabrel,Laurent Voulzy, Stephan Eicher, Michel Petrucciani...

Côté reconnaissance officielle, les choses vont bon train : première Victoire de la Musique pour « Meilleurs arrangements » en 86, seconde Victoire en 87 au titre de « Meilleur musicien de studio » ; sacré « Best coming up drummer of the year » la même année par «Modern Drummer », il engrange sa troisième Victoire de la Musique en 1996 pour la B.O. du film « Un Indien dans la ville ». En 96, c’est le Drum Festival de Montréal qui lui décerne un award, puis en 2004 c’est au tour de notre Ministre de la Culture de l’inscrire à l’ordre de Chevalier des Arts et Lettres. En dernier lieu sa création musicale pour le Musée Grévin et bientôt son effigie en cire confirme la notoriété de l’authentique personnage qu’est Manu Katché.

Salué, récompensé, autant comme musicien exceptionnel que compositeur de talent, il ne renonce jamais pour autant à ses premières amours : le jazz. En témoigne la création de son groupe « Manu Katché Tendances » en 2004, avec lequel il entreprend des tournées internationales et son appétit pour le « jazz nordique » du saxophoniste norvégien Jan Garbarek avec son album, "Neighbourhood" en 2005, édité chez la mythique maison de disques de Manfred Eicher : ECM Records. Côté albums toujours, le suivant, "Playground", est sorti chez ECM/Universal en 2007, « Third Round », sort en mars 2010(toujours chez ECM/Universal). Le tout dernier opus de Manu, intitulé tout simplement "Manu Katché" voit le jour le 29 octobre 2012 (ECM/Universal). Les formations sont renouvelées à chaque tournée.

De 2007 à fin 2010, Manu Katché animait sur Arte "One Shot Not" tous les jeudis vers 23h.

Fin mars 2010, il a présenté une nouvelle émission "Musicalities" sur France Inter de 22h à minuit.

En 2012, Manu reprend les baguettes de la tournée anniversaire de « So » avec Peter Gabriel.

En 2014, Manu Katché sort « Live in concert », un album enregistré live au New Mornig à Paris, sur le label ACT avec Jim Watson (piano, orgue Hammond), Tore Brunborg (saxophone) et Luca Aquino (trompette), après une tournée marathon de plus de 150 concerts à travers le monde.

Début 2016, Manu Katché sortira un nouvel album sur le label Anteprima / Musicast avec une équipe élargie puisqu’il s’entourera en plus de Watson, Brunborg et Aquino, d’un tromboniste (Nils Landgren sur l’album) et de la jeune bassiste norvégienne Ellen Wang.

Le 7 avril 2016, Manu Katché donnera un concert exceptionnel à l’Olympia : Manu Katché & Friends.


quand

Manu Katché and friends: Sting, Stephan Eicher, Richard Bona, Raul Midon, Noa

Manu Katché and friends: Sting, Stephan Eicher, Richard Bona, Raul Midon, Noa

jeudi 07 avril 2016 20h00

résumé

Info tarifaire: la catégorie orchestre prestige à 200€ vous donne droit à un placement privilégié, une rencontre et dédicace avec les artistes (15 minutes maximum)ainsi qu'un accès aux balances du concert (1h00).

Check in de 16h30 à 17h00

Balances de 17h00 à 18h00

Rencontre avec l’artiste de 18h00 à 18h15


Manu Katché s’est d’abord tourné vers le piano, pour finalement choisir de se consacrer aux percussions. Son travail sur l’album de Peter Gabriel « So » suivi de sa participation à la tournée mondiale d’Amnesty International aux côtés de Gabriel, Sting et Tracy Chapman lui ont rapidement offert une renommée internationale qui lui permit d’enregistrer et jouer avec des artistes comme Joni Mitchell, Robbie Robertson, Dire Straits, Simple Minds, Youssou N’Dour, Joan Armatrading, Joe Satriani et des dizaines d’autres. Il a participe à de nombreux disques de Jan Garbarek comme « I Took Up The Runes », « Twelve Moons », « Visible World », « In Praise of Dreams », et l’album live « Dresden ». Il a enregistré son premier disque en leader pour le label « Neighbourhood » en 2004 suivi en 2007 par « Playground » puis en 2010 par « Third Round », « Manu Katché » en 2012, et enfin « Live », sorti chez Act.


C’est début 2016 que sortira son nouvel album, « Unstatic » (Anteprima / Musicast).


Retrouvez-le sur scène avec ses invités, rencontrés tout au long de sa carrière! Manu Katché et ses amis créent l’événement en offrant à des jeunes défavorisés la chance de suivre des études musicales, financées grâce aux bénéfices des places VIP (Placement Premium et une rencontre avec les artistes avant le concert). Une autre surprise unique vous sera offerte le jour du concert. Offrez leur, vous aussi, la chance de réaliser leurs rêves. Offre valable dans la limite des places disponibles.

Ecouter

Loading the player ...
Acheter sur iTunes Acheter sur E-compil
MANU KATCHE