AL JARREAU & NDR BIGBAND

Al Jarreau naît le 12 mars 1940 à Milwaukee. Fils d'un pasteur adventiste, il est d'abord psychologue dans un centre de réhabilitation de Californie entre 1964 et 1968. Dans le même temps, il chante dans des clubs de jazz et enregistre, en 1965, un premier album intitulé 1965.En 1975, la chance lui sourit vraiment quand il est repéré par un producteur du label Warner et il enregistre son deuxième album, We Got By.Deux ans plus tard, à la faveur d'une première tournée en Europe, il enregistre en public l'album Look to the Rainbow. La même année, il est élu meilleur chanteur par les lecteurs du magazine Down Beat.

En 1981, c'est la consécration. Breakin' Away entre au Top 10 américain avec le hit homonyme. Al Jarreau devient l'un des chanteurs jazzy américains les plus populaires. Une popularité dont il profitera tout au long des années 1980, « quitte à diluer son art pour atteindre un public plus large », diront les puristes. Sa popularité est telle qu'en 1985 il est partie prenante du collectif de stars  USA for Africa (« We Are the World »).
Plusieurs albums suivent, parmi lesquels on remarque surtout L Is For Lover (1986). Adorant la scène, qu'il partage à l'occasion avec Jon Hendricks ou Manhattan Transfer, Jarreau veut rester fidèle au jazz, sans pour autant s'interdire un son à la mode, avec une touche de funk, de pop et de soul pour plaire au plus grand nombre.Son style est immédiatement reconnaissable par un scat (improvisation en onomatopées) agile, percutant et doux à la fois. Doté d'une large tessiture et d'une réelle souplesse vocale, rappelant parfois un chanteur comme Johnny Mathis, il est capable de sauts de registres impressionnants.L'album Tenderness en 1994 marque une orientation nettement plus jazz, choix qui semble être confirmé par sa présence régulière au Festival de Jazz de Montreux. Cet album, enregistré en studio dans des conditions live, nous fait redécouvrir un Jarreau délesté de ses productions R&B sucrées. Il y revisiste avec joie des standards comme « Mas que Nada »  ou « Summertime » (démarche artistique qu'il reconduira sur Accentuate the Positive en 2004).Après un album de reprises d'Al Green, Living for You en 1995, Al Jarreau ne tarde pas revenir avec l'album Tommorow Today sorti chez GRP en 2000. Il y renoue avec ses anciennes amours, le funk, le jazz et la musique latine.En 2006 il s'associe au guitariste George Benson pour le moelleux Givin' it Up : la voix de l'un et le toucher de l'autre font merveille.Al Jarreau revient en solo à l'occasion d'un album de Noël tout simplement intitulé Christmas.

Copyright 2010 Music Story

quand

lundi 29 juin 2015 20h30

résumé

Après 4 ans d’absence des scènes parisiennes , c’est à L’Olympia qu’ AL JARREAU a choisi de faire son grand retour le 29 Juin 2015 à l’occasion de la sortie de son nouvel album "My Old Friend celebrating George Duke" enregistré avec la complicité de quelques amis tels que Stanley Clarke, Marcus Miller, Lalah Hathaway, Boney James, Dianne Reeves, Jeffrey Osborne et Gerald Albright.


Al Jarreau, l’ Artiste à la voix unique et aux 7 Grammy Awards, présentera l' hommage qu’il rend à son ami George Duke et bien sûr interprètera quelques uns de ses nombreux succès qui font le tour de la planète depuis 40 ans.

The Duke Ellington Songbook

The Duke Ellington Songbook

mardi 22 novembre 2016 20h00

résumé

AL JARREAU & NDR BIGBAND

Present « The Duke Ellington Songbook »

Al Jarreau est de retour aux côtés du célèbre NDR Bigband avec un

programme exceptionnel: « The Duke Ellington Songbook », Ellington

comme vous ne l’avez jamais entendu– Jarreau comme vous ne l’avez jamais

entendu avant !

En 2015, Jarreau retourne à l’endroit même où sa carrière a véritablement

décollé il y a 37 ans : Hambourg. Lorsque le chef du Bigband Jörg Achim

Keller approche Al Jarreau ave l’idée de reprendre le Songbook de Duke

Ellington, avec Jarreau comme vocaliste, celui-ci trouve l’idée tout

simplement géniale!

Imaginez 18 musiciens entourant un homme de 76 ans trônant comme une

éminence au milieu d’eux : souriant, il chante, scatte, apporte ses idées, donne

le sourire aux musiciens du big band. Al Jarreau est de retour !

Le bar enfumé ›Onkel Pö’s Carnegie Hall‹ à Hambourg a été le lieu où tout a

commencé pour Jarreau en Allemagne : c’est là qu’il a interprété pour la

première fois sa version de « Take Five » de Dave Brubeck, qui l’a rendu

célèbre 15 jours plus tard dans toute l’Allemagne !

« Bien entendu, je me souviens de cette époque – comment pourrais-je

l’oublier ? » Les mêmes personnes qui venaient à l’époque viennent encore

aujourd’hui à mes concerts, en amenant leurs petits enfants pour venir écouter

Oncle Al ! Venir en Europe a été l’une des meilleures idées de ma vie. Cette

expérience a ouvert mes yeux sur le fait que l’Amérique est un pays avec des

immigrés européens, africains. Mon idée de départ était de partager ma

musique avec le monde, partager un sourire avec les gens, danser, applaudir

tous ensemble… Et la première porte qui s ‘est ouverte, c’était Hambourg.

Maintenant c’est à lui d’ouvrir les portes une fois de plus : avec le talent de

Jörg Achim Keller de combiner les qualités d’Al Jarreau et du NDR Big Band

à travers de nouveaux arrangements de ce grand répertoire Ellingtonien, ils

ont réussi à créer quelque chose d’entièrement nouveau : un Ellington 2.0 en

somme ! Al Jarreau qui a grandi avec la musique d’Ellington, Fitzgerald… a

également découvert Ellington sous un tout nouveau jour et a ouvert son

répertoire à d’autres morceaux que ceux qu’il interprétait déjà et surtout, en

les faisant sien grâce uniquement à sa voix!

« La voix est le premier instrument de l’humanité : on naît avec, elle procure

une chaleur que nul instrument ne peut imiter ou remplacer. Le vocabulaire,

le message que l’on peut faire passer à travers une chanson via les mots, la

suite de mots que l’on choisit pour chanter… tous ces ingrédients créent une

forme très spéciale de l’expression humaine. J’adore le langage, écrire des

paroles qui ont vraiment du sens, porteurs d’un vrai message avec un objectif

clair. Vous pouvez encourager les gens avec les mots : une chance qu’il suffit

de saisir ! »

Avec le « Duke Ellington Songbook », Jarreau la saisit cette chance et ce,

d’une manière inouïe et à laquelle personne ne s’attendait !

www.aljarreau.com www.facebook.com/aljarreauofficial

Ecouter

Loading the player ...
Acheter sur iTunes Acheter sur E-compil
AL JARREAU & NDR BIGBAND AL JARREAU & NDR BIGBAND AL JARREAU & NDR BIGBAND AL JARREAU & NDR BIGBAND AL JARREAU & NDR BIGBAND